Les chats se sentent-ils seuls sans les autres chats ? – Pet Yolo

Do Cats Get Lonely Without Other Cats compressed

Les chats domestiques, comme de nombreuses espèces de félins, sont un mélange de social et de solitaire. Ils sont territoriaux et chassent seuls plutôt qu’en meute, mais participent également à des rituels sociaux tels que l’alimentation collaborative de jeunes chatons, le jeu social et l’allogrooming. Ainsi, il est courant que les propriétaires de chats célibataires se demandent si les chats se sentent seuls sans la compagnie d’autres chats.

Il peut être difficile de dire si un chat solitaire est heureux tout seul ou s’il a soif de compagnie féline. Souvent, cela dépend des préférences individuelles. Par exemple, les jeunes chatons actifs ont des besoins sociaux plus importants que les adultes plus âgés.

Cet article explore les besoins sociaux des chats et si vous devriez envisager de trouver un ami pour votre chat.

Rapide vue d’ensemble

01

Les chats sont des créatures sociales, mais ils sont aussi territoriaux et ont des besoins sociaux individuels.

02

Certains chats sont heureux d’avoir d’autres Pet Yolome compagnons, tandis que d’autres préfèrent être solitaires.

03

Il y a des étapes que les propriétaires de chats doivent suivre lorsqu’ils introduisent un nouveau chat dans une maison qui a déjà un chat, afin d’éviter le stress et les conflits.

La structure sociale des chats sauvages

Les félins sont généralement des chasseurs et des mangeurs solitaires et ont une nature très territoriale. Ces faits ne se prêtent pas au développement de grandes compétences sociales et de nombreuses espèces de félins, comme les tigres, sont souvent solitaires.

Cependant, nos chats domestiques ont le potentiel d’être des animaux sociaux, tout comme les lions, qui vivent dans des groupes d’autres lions appelés « fiertés ». Contrairement aux chiens, qui vivent en grandes meutes dans la nature, les chats sauvages forment souvent de petites colonies. Ces colonies sont des groupes de chats qui vivent près d’une source de nourriture connue.

Ces groupes sont composés de chattes et de chatons. Ils co-parent et partagent les ressources. Ces colonies coopèrent mieux lorsque les chats se connaissent bien et qu’il y a beaucoup de nourriture pour tout le monde. Des liens étroits peuvent se former entre chats, mais le plus souvent entre chatons et leur mère, et entre chatons d’une même portée.

Les chats mâles n’ont pas tendance à faire partie de ces groupes et sont plus susceptibles d’être des solitaires. Leur territoire peut chevaucher celui d’une colonie, mais les territoires des mâles sont considérablement plus grands, en fonction de la disponibilité de la nourriture et des femelles.

Lisez aussi: 15 faits que vous devez savoir sur les chats sauvages

Comment cela se compare-t-il aux chats domestiques ?

Nos compagnons félins sont restés similaires à bien des égards à leurs ancêtres félins. Cependant, les chats de compagnie se sont également adaptés pour vivre dans une vie domestique heureuse avec leurs compagnons humains. Le comportement félin peut être assez flexible – la génétique, l’environnement précoce et les influences sociales jouent tous un rôle dans le tempérament et la personnalité de chaque chat.

Les chats apprécient certainement la compagnie : avec leur propre espèce, avec un autre animal de compagnie ou avec un membre humain de la famille. De nombreux chats semblent sociables et recherchent activement un compagnon félin ou humain. Pourtant, d’autres chats sont heureux d’être solitaires.

Les chatons sont plus susceptibles d’avoir des besoins sociaux. Ils ont besoin de camarades de jeu pour les aider à apprendre les interactions sociales et les techniques de chasse et fournir une stimulation physique et mentale à cet âge très actif. Les chatons forment des liens spéciaux avec leurs compagnons de portée, mais peuvent également créer des liens avec des chatons de portées différentes.

Au fur et à mesure que les chatons passent à l’âge adulte, certains conservent cet amour juvénile du jeu et de l’interaction sociale. D’autres sont heureux dans les foyers à chat unique.

Lisez aussi: Comment présenter un nouveau chaton à un chat plus âgé

Dois-je avoir un deuxième chat ?

C’est une question difficile, car il est vraiment difficile de prédire quels chats s’entendront bien et lesquels seraient plus heureux seuls. Certains chats montrent des signes de solitude, comme se cacher, faire un miaulement plaintif ou se montrer collants à leurs propriétaires. Il peut également y avoir des symptômes d’ennui chez les chats célibataires, tels qu’un comportement destructeur et une vocalisation excessive.

Les chats les plus susceptibles de bénéficier d’un compagnon félin sont ceux qui sont naturellement enjoués ou sociaux, qui ont de l’expérience avec d’autres chats ou chatons lorsqu’ils sont jeunes et qui ne montrent pas de signes de stress ou d’anxiété.

Les chatons se lient souvent mieux avec un nouveau chat qu’un chat adulte, donc les introductions précoces sont préférables. Les chats qui sont laissés seuls pendant de longues périodes bénéficient également de la compagnie, surtout s’ils affichent une anxiété de séparation ou un comportement destructeur – bien que ce ne soit pas un remède à ces problèmes de comportement complexes.

Les chats adultes qui ont été solitaires pendant une grande partie de leur vie ou qui ont été séparés tôt de leur mère et de leurs compagnons de litière peuvent trouver qu’un nouveau chat est un ajout difficile à la maison. Les chats qui montrent des signes de stress, comme se cacher, des problèmes de bac à litière, un toilettage excessif ou une perte d’appétit peuvent trouver une perturbation de leur emploi du temps et de leur environnement par un deuxième chat comme un stress supplémentaire plutôt qu’un plaisir.

Lisez aussi : 5 raisons pour lesquelles vous devriez avoir un deuxième chat (et 3 pour lesquelles vous ne devriez pas)

Faire des présentations

Si vous décidez d’ajouter un membre de la famille félin supplémentaire à votre maison, prenez le temps de choisir de manière appropriée. Les meilleurs couples ont tendance à être des chats d’âge similaire – et donc d’un niveau d’énergie similaire. Les chatons veulent juste jouer, alors qu’un chat plus âgé passera une grande partie de la journée à faire une ou deux (ou trois !) siestes – essayez de trouver un nouveau chat qui corresponde à la routine et aux besoins de votre animal de compagnie existant.

L’introduction d’un nouveau chat dans un ménage doit être faite avec soin pour entretenir une relation positive entre les chats. Il y a quelques étapes simples à suivre pour rendre le processus aussi fluide et sans stress que possible pour toutes les personnes concernées.

1. Préparation et arrivée

Les chats sont territoriaux. Ainsi, un bon moyen de ruiner une nouvelle relation est de placer un nouveau chat directement sur le territoire du chat existant. Créez d’abord une zone séparée pour le nouveau chat. Cet endroit devrait être un endroit où votre autre chat ne va pas beaucoup.

Assurez-vous que le nouveau chat dispose de toutes les ressources dont il a besoin. Rappelez-vous que les chats n’aiment pas partager. Fournissez de la nourriture, de l’eau, un bac à litière, des cachettes, un lit, un griffoir et des jouets pour chat. Utilisez un vaporisateur de phéromones synthétiques comme Feliway pour aider votre nouveau chat à se sentir rassuré et en sécurité à son arrivée.

Laissez le nouveau chat s’installer dans sa nouvelle maison. Cela peut prendre une semaine ou deux, la patience est donc importante. Les objets de leur zone prendront progressivement leur parfum, marquant la pièce comme leur territoire.

Lisez aussi: Que sont les phéromones de chat et fonctionnent-elles vraiment?

2. Échange de parfum

La première étape d’introduction entre vos deux chats ne devrait se faire que par l’odeur. Commencez par prendre la litière d’un chat et donnez-la à l’autre, et vice versa. Cela devrait être répété jusqu’à ce que les chats montrent progressivement moins d’intérêt pour l’objet inconnu, car ils s’habituent à l’odeur de l’autre chat.

Ensuite, permettez-leur à tour de rôle d’enquêter dans la zone de l’autre, tandis que l’autre chat est emmené ailleurs. Cela permet à chaque chat de comprendre les limites du territoire de l’autre et de s’immerger davantage dans ses odeurs individuelles.

Lisez aussi : Quelles odeurs les chats détestent-ils ? Cette liste pourrait vous surprendre

3. Contact visuel

L’étape suivante consiste à permettre aux chats de se voir. De préférence, cela devrait avoir lieu en territoire neutre, les deux chats ayant la possibilité de s’échapper s’ils le souhaitent. Gardez des sessions courtes et utilisez des friandises et des éloges comme récompenses pour vous assurer qu’ils restent positifs. Cette étape doit être répétée jusqu’à ce que les deux chats semblent calmes lorsqu’ils se voient.

4. Contact gratuit

Enfin, le grand moment ! Vos chats devraient maintenant être prêts à se rencontrer. Au départ, gardez ces interactions assez courtes et toujours supervisées. Si tout se passe bien, un contact gratuit et illimité pendant de plus longues périodes devrait naturellement suivre car les chats devraient déjà être assez habitués les uns aux autres.

Si vous sentez à un moment donné que les présentations ne se passent pas bien, revenez à l’étape précédente et passez plus de temps sur cette étape. L’aide professionnelle d’un comportementaliste animal qualifié est une bonne idée si vous avez du mal à introduire un nouveau chat avec succès.

Une raison courante de l’agression inter-chats est la compétition pour les ressources. Gardez les bols de nourriture et d’eau éloignés les uns des autres et facilement accessibles aux deux chats. Fournissez beaucoup de bacs à litière, de lits, de jouets et même des choses comme un arbre à chat peuvent ne pas être bien partagées.

Si vos chats sont laissés ensemble pendant de longues périodes, assurez-vous qu’il y a beaucoup d’enrichissements tels que des mangeoires à casse-tête ou des jouets d’activité afin qu’ils ne s’ennuient pas ou ne soient pas frustrés.

Lisez aussi : Comment les Pet Yolomuniquent-ils entre eux ? Un vétérinaire explique

Les chats et la solitude : résumé

Le comportement des chats est un drôle de mélange de solitaire et de social, ce qui rend leurs relations interfélines difficiles à prévoir. Les groupes familiaux de mères et de chatons ont tendance à être très sociaux, mais les chats adultes (en particulier les mâles) sont souvent plus solitaires.

Les chats peuvent certainement être heureux en tant que chat seul, mais ils sont une espèce sociale et beaucoup apprécieront d’avoir un compagnon. L’introduction d’un nouveau chat peut être intimidante, mais prendre le processus lentement et étape par étape est la meilleure voie vers le succès.

Lisez aussi : 12 signes d’un chat extrêmement heureux

Questions fréquemment posées

Est-il acceptable d’avoir un seul chat ?

Les chats peuvent être heureux en tant qu’animaux de compagnie solitaires, mais ils ont besoin d’une interaction sociale de la part de leurs propriétaires pour répondre à leurs besoins sociaux. Ils ont également besoin de beaucoup d’enrichissement s’ils sont laissés seuls pendant un certain temps, comme des jouets, des mangeoires à casse-tête et des arbres grimpants.

Les chats s’ennuient-ils sans un autre chat ?

Les chats ont besoin d’une certaine forme d’interaction sociale, que ce soit par le biais d’un autre animal ou de leurs propriétaires. Ils doivent également rester actifs physiquement et mentalement pour éviter l’ennui. S’ils sont solitaires, ils ont besoin de temps de jeu actif et d’enrichissement comme un arbre à chat ou une mangeoire à puzzle et une compagnie humaine.

Un seul chat se sent-il seul ?

Les chats sont des créatures sociales et ont besoin d’une certaine forme d’interaction. Ils peuvent vivre avec bonheur en tant qu’animaux de compagnie seuls dans leur maison, mais nécessitent beaucoup de compagnie humaine, de jeu et d’enrichissement dans leur environnement familial.

Continuer la lecture:  Connexions psychiques avec votre chat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *