Empoisonnement au plomb chez les chats : symptômes, diagnostic et traitement – Pet Yolo

lead poisoning in cats

Le but de cet article est de fournir un résumé de bonne qualité, précis et facilement compréhensible des détails sur l’empoisonnement au plomb, avec un accent particulier sur le risque pour les chats.

Aperçu rapide : l’empoisonnement au plomb chez les chats

Autres noms : Plombisme, toxicité des métaux lourds Symptômes courants : Douleurs abdominales, vomissements, manque d’appétit, convulsions, difficulté à marcher, changements de comportement, cécité analyse d’urine Nécessite une médication continue : Aucun vaccin disponible : Aucune option de traitement : Induction de vomissements, soins symptomatiques selon les signes observés, laxatifs et lavements pour éliminer le plomb du tube digestif ; thérapie de chélation pour éliminer le plomb de la circulation sanguine Remèdes à la maison : Si aucun signe n’est encore visible et qu’un chat a de la poussière ou des flocons de plomb sur la fourrure, se baigner et enlever tout résidu de plomb pour éviter une nouvelle ingestion.

À propos de l’empoisonnement au plomb chez les chats

L’empoisonnement au plomb est rare chez les chats (il est dix à trente fois plus fréquent chez les chiens), en partie parce que les chats ont tendance à être des mangeurs capricieux, ils sont donc moins susceptibles d’ingérer du plomb que les chiens. Dans jusqu’à 90 % des cas, lorsqu’un empoisonnement au plomb est diagnostiqué, la source du plomb demeure un mystère.

Cela dit, il existe des situations particulières où des sources de plomb peuvent être identifiées.

  • Ingestion d’éclats de peinture contenant du plomb ou de poussière de peinture au plomb (par exemple lors de la rénovation de vieilles maisons : la peinture contenant du plomb a été interdite dans la plupart des endroits dans les années 1970).
  • Ingestion de petits objets en plomb dans les proies (par exemple, comme les plombs de pêche à la ligne chez les poissons ou la grenaille de plomb chez les proies comme les lapins)
  • Zones avec des niveaux élevés de plomb dans l’environnement, y compris le sol et l’eau (par exemple, à proximité de complexes industriels comme les fonderies)#
  • Les autres sources possibles de plomb comprennent la soudure au plomb, les batteries de voiture, le mastic pour vitres en plomb, les vieilles balles de golf et certains types de vieux linoléum. L’exposition à ceux-ci d’une certaine manière peut être liée à la toxicité du plomb.

Symptômes de l’empoisonnement au plomb chez les chats

Des signes cliniques non spécifiques tels que douleurs abdominales, apathie et inappétence/anorexie, ainsi que des signes gastro-intestinaux (par exemple vomissements ou constipation) et une perte de poids, sont les plus fréquemment observés.

D’autres symptômes incluent des signes liés au système nerveux (convulsions, ataxie et changements de comportement tels que l’excitabilité et l’agressivité, ainsi que la cécité, la pression sur la tête et les cercles). Les signes plus rares incluent le mégaœsophage, lié à la régurgitation.

Diagnostic de l’empoisonnement au plomb chez les chats

Parfois, il peut y avoir des antécédents d’exposition connue au plomb (par exemple la rénovation d’une vieille maison) où le danger a été identifié. Le plus souvent, les signes seront non spécifiques, et le vétérinaire procédera à une investigation pour poser le diagnostic.

Prise d’historique détaillée

Votre vétérinaire DVM discutera de tous les aspects de la vie de votre chat, à la recherche d’indices pouvant inclure une éventuelle exposition à une source de plomb. Les jeunes animaux et les petits animaux peuvent être plus sujets à l’empoisonnement au plomb que les chats plus âgés et plus gros.

Examen physique

Votre vétérinaire examinera attentivement votre chat, en excluant d’autres causes des signes qui se manifestent. Un examen neurologique détaillé sera effectué.

Tests sanguins de routine et autres travaux de laboratoire

Votre vétérinaire peut suggérer des tests sanguins, y compris le panel habituel de tests de diagnostic, tels que l’hématologie (numération sanguine complète) et les profils biochimiques, pour confirmer qu’il n’y a pas d’autre maladie sous-jacente affectant votre chat.

Les anomalies causées par l’empoisonnement au plomb comprennent l’anémie, des globules rouges anormaux et parfois d’autres modifications de l’hématologie. Des enzymes hépatiques élevées sont parfois observées, et il peut y avoir un schéma d’autres changements biochimiques, tels que des élévations de l’urée, de la créatinine, du glucose et du cholestérol.

Une analyse d’urine peut également être effectuée, certains chats ayant une urine plus diluée que la normale (hyposthénurie).

Radiographie

Si un chat a ingéré du plomb (par exemple dans une proie), des preuves peuvent être observées sous forme de plomb dans le tractus gastro-intestinal sur les radiographies.

Tests spécifiques pour mesurer les niveaux de plomb

Un diagnostic définitif d’empoisonnement au plomb nécessite la mesure des niveaux de plomb dans un échantillon de sang, en mesurant les concentrations de plomb dans le sang en parties par million (ppm). Les niveaux de plomb dans l’urine peuvent également être élevés et, rarement, les niveaux de plomb dans les tissus peuvent être examinés.

Traitement de l’empoisonnement au plomb chez les chats

Dans un premier temps, la priorité est de stabiliser tout signe d’empoisonnement au plomb (par exemple, un anticonvulsivant comprenant du diazépam pour un chat qui a des convulsions). Un traitement anti-émétique doit être administré pour arrêter les vomissements, et des liquides intraveineux peuvent être administrés comme soutien général.

Un traitement spécifique pour éliminer le plomb de l’organisme est souvent également effectué, les détails dépendant de la cause suspectée.

  • S’il y a de la poussière ou des flocons de plomb dans le pelage du chat, le chat peut être lavé pour les éliminer et pour éviter toute ingestion supplémentaire par l’auto-toilettage.
  • S’il y a du plomb dans le tube digestif, celui-ci peut être éliminé par des méthodes provoquant des vomissements, un lavage gastrique, des laxatifs ou des lavements.
  • S’il y a du plomb dans les tissus (par exemple des plombs de grenaille), ceux-ci peuvent être enlevés chirurgicalement.

Thérapie de chélation

Si la source du plomb est supprimée et que les taux sanguins ne baissent pas, une thérapie dite de chélation peut être tentée. Il s’agit d’un processus chimique lorsqu’un agent chélateur est introduit par voie orale, rectale ou par injection dans le but d’éliminer les métaux du corps.

Différents produits sont utilisés :

  • Calcium EDTA – par injection sous-cutanée ou intraveineuse
  • Succimer ou pénicillamine – administré par voie orale

Pronostic

Le pronostic dépend de la gravité des signes et du niveau d’exposition au plomb.

Une surveillance régulière des niveaux de plomb dans le sang peut être recommandée et le traitement par chélation peut devoir être répété par intermittence pendant des semaines, voire des mois.

Prévention de l’empoisonnement au plomb chez le chat

Si les chats vivent dans une vieille maison (avant les années 1970), ils doivent être exclus des zones en cours de rénovation. Les chats ne doivent pas être sciemment exposés à des sources de plomb (par exemple, ne laissez pas les chatons jouer avec des poids de pêche en plomb).

Conclusion

L’empoisonnement au plomb est un diagnostic spécifique lié à l’exposition au plomb. Un bilan toxicologique est nécessaire pour poser ce diagnostic, et une fois le problème identifié, un traitement spécifique peut être proposé.

​Foire aux questions

Quels sont les symptômes du saturnisme chez le chat ?

Les signes sont souvent non spécifiques, mais les signes neurologiques, y compris la cécité et les convulsions, sont typiques.

Les chats peuvent-ils mourir de plomb ?

Dans les cas graves d’empoisonnement au plomb, la mort est possible, mais la thérapie par chélation réussit dans plus de 70 % des cas.

Combien de temps faut-il pour avoir un empoisonnement au plomb?

L’exposition à des niveaux élevés de plomb peut provoquer des signes rapides de toxicité, mais cela a tendance à être davantage lié à une exposition à long terme.

Comment le plomb affecte-t-il les animaux de compagnie ?

Le plomb affecte la chimie du sang, du système nerveux et des cellules sanguines, entraînant des signes spécifiques d’empoisonnement.

Les humains sont-ils à risque d’empoisonnement au plomb?

Si un chat est diagnostiqué avec un empoisonnement au plomb, les humains partageant le même environnement devraient discuter du problème avec leur médecin, en particulier dans les cas de grossesse ou de jeunes enfants.

Continuer la lecture:  L'importance d'un examen de contrôle chez les chats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *