Mégacôlon chez le chat : causes, symptômes et traitement – Pet Yolo

SICK CAT

Cet article vise à expliquer les détails du mégacôlon chez les chats, un problème courant. Ceci est une explication simple et claire de la condition pour les propriétaires d’animaux.

Qu’est-ce que le mégacôlon ?

Le mégacôlon est une affection dans laquelle la partie inférieure du tube digestif (le côlon) s’agrandit grossièrement, remplie d’une grande quantité de matières fécales que le chat est incapable d’évacuer. « Méga » signifie « élargi » et « côlon » est le nom de la partie du tube digestif qui est affectée par cette dilatation (élargissement) et ce dysfonctionnement.

Le tractus gastro-intestinal comprend l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin. Le gros intestin est ensuite divisé en deux parties : le côlon, le rectum et l’anus, où les excréments émergent. Ainsi, la zone élargie du mégacôlon est le côlon, entre l’intestin grêle et le rectum. C’est la zone de l’intestin devant le canal pelvien.

Le mégacôlon est un type de constipation sévère (également connue sous le nom d’obstipation) où les matières fécales ne peuvent pas du tout être évacuées et s’accumulent dans le côlon, le faisant devenir trop plein avec une masse solide de matières fécales.

Lorsque le muscle lisse du côlon est trop étiré pendant un certain temps, il devient souple, comme un ballon qui a été gonflé puis dégonflé, et la motilité du côlon est considérablement réduite. Cela supprime la capacité du côlon à pousser les matières fécales de manière normale, provoquant une rétention encore plus grande des matières fécales et une impaction, ce qui dilate et endommage davantage le côlon.

Le mégacôlon est couramment observé dans les cabinets vétérinaires pour petits animaux, où il est le plus souvent observé chez les chats et moins souvent chez les chiens.

Quelle est la fréquence du mégacôlon ?

Le mégacôlon est une affection courante chez les chats, en particulier chez les animaux d’âge moyen (l’âge moyen est d’environ six ans). Les chats mâles sont plus susceptibles d’en souffrir, représentant 70% des cas, contre 30% chez les chattes.

Cela se voit le plus souvent chez les chats domestiques à poils courts, mais on le voit également chez les chats domestiques à poils longs, et on le voit plus chez les chats siamois que chez les autres races de pedigree.

Comment les chats obtiennent-ils le mégacôlon ?

Le mégacôlon a plusieurs causes possibles, par ordre d’incidence comme suit :

  • Mégacôlon idiopathique (c’est-à-dire que la cause ne peut pas être identifiée) 62 %
  • Rétrécissement du canal pelvien (par exemple après un accident de la route) 23 %
  • Lésion nerveuse (par exemple, maladie de la colonne vertébrale) 6 %
  • Difformité congénitale de la moelle épinière (p. ex. chats Manx) 5 %
  • D’autres causes incluent une obstruction mécanique (par exemple, des tumeurs intestinales, des rétrécissements de l’intestin et, rarement, des obstructions à long terme causées par des corps étrangers.)
Continuer la lecture:  Pouvez-vous raser un chat ? (Le guide complet) - Pet Yolo

Symptômes du mégacôlon chez les chats

La constipation chronique est la meilleure façon de décrire les symptômes du mégacôlon. Les principaux signes cliniques constatés par les propriétaires sont généralement liés au comportement des chats atteints autour de la défécation.

  • Défécation réduite ou absente
  • Douleur au passage des matières fécales
  • Forcer comme s’il essayait d’évacuer les matières fécales (soi-disant ténesme), mais rien n’est expulsé
  • Platitude
  • Ventre gonflé
  • Ventre douloureux
  • Vomissement
  • Inappétence
  • La présence de sang ou de mucus au niveau de l’anus
  • Parfois, un gonflement dur peut être ressenti à la palpation de l’abdomen
  • A plus long terme, une perte de poids peut être notée

Causes du mégacôlon chez les chats

Dans près des deux tiers des cas (62 %), la cause ne peut être identifiée et ces cas sont classés comme « idiopathiques ». Près d’un cas sur quatre (23%) est causé par un rétrécissement du canal pelvien (comme après des fractures du bassin dans un accident de la route) qui provoque une obstruction partielle, conduisant alors au mégacôlon.

Environ un cas sur vingt (6%) est causé par une perturbation de l’innervation du côlon, telle qu’une lésion de la moelle épinière. Une autre sur vingt (5%) est causée par une anomalie congénitale de l’anatomie de la région. Il existe également d’autres causes plus rares.

Diagnostic du mégacôlon

Si votre vétérinaire DVM soupçonne que votre chat peut avoir un mégacôlon, les étapes suivantes peuvent être suivies. En plus de confirmer le diagnostic, il est important d’identifier la cause sous-jacente afin que le traitement le plus approprié puisse être administré.

1. Prise d’historique détaillée

Votre vétérinaire discutera de tous les aspects de l’état de santé de votre chat et de ses soins de santé généraux, en mettant particulièrement l’accent sur une discussion sur les selles de votre animal.

Il existe d’autres conditions qui peuvent provoquer des signes similaires au mégacôlon, et cette histoire aidera à déterminer précisément ce qui se passe. Si vous pouvez prendre des séquences vidéo de votre chat essayant d’évacuer les excréments, cela peut être utile.

2. Examen physique

Votre vétérinaire examinera attentivement votre chat et, en particulier, il palpera soigneusement l’abdomen de votre chat. Une masse dure et tubulaire peut généralement être ressentie, représentant le côlon plein de matières fécales dures.

Des signes de déshydratation peuvent être observés, et au toucher rectal avec un doigt ganté, un rétrécissement du canal pelvien peut être noté (par exemple fracture pelvienne ancienne).

3. Tests de laboratoire de routine

Il est très probable que votre vétérinaire effectue des analyses de sang, y compris le panel habituel de tests de diagnostic, tels que les profils hématologiques (numération sanguine) et biochimiques.

Dans un cas simple de mégacôlon, ces tests sanguins seront généralement normaux, bien qu’ils puissent être utiles pour déterminer l’état d’hydratation de votre chat. Un profil métabolique peut comprendre des analyses d’électrolytes.

L’analyse d’urine peut être effectuée dans le cadre d’un examen général de la santé de votre chat.

Continuer la lecture:  160+ meilleurs noms de chats mexicains pour un nouvel animal de compagnie - Pet Yolo

4. Imagerie diagnostique

Une radiographie (rayons X) est généralement effectuée : elle montrera clairement le degré de mégacôlon, avec des selles accumulées facilement visibles dans le côlon ascendant, transverse et descendant. Les radiographies permettront également d’évaluer les structures osseuses, y compris la largeur du canal pelvien et la présence d’une maladie de la colonne vertébrale.

Les images seront également projetées pour tout signe de néoplasie (tumeurs) qui pourrait causer une obstruction partielle du tube digestif pouvant provoquer un mégacôlon.

L’échographie peut également être utilisée pour une meilleure évaluation des structures des tissus mous autour du mégacôlon.

L’imagerie avancée (telle que la tomodensitométrie ou l’IRM) peut rarement être recommandée si une analyse détaillée de zones spécifiques est nécessaire.

Parfois, la coloscopie peut être utilisée pour inspecter visuellement l’intérieur du côlon.

Traitement du mégacôlon

  • Le traitement principal est l’élimination immédiate de l’accumulation de matières fécales dans le côlon, ce qui peut impliquer des lavements répétés et l’élimination manuelle des matières fécales, souvent sous sédation ou anesthésie générale.
  • La correction de la déshydratation avec une fluidothérapie intraveineuse est souvent nécessaire pour faciliter le passage des matières fécales : plus le chat est déshydraté, plus les matières fécales impactées seront solides, sèches et dures.
  • Une fois que les matières fécales impactées ont été retirées, le but de la thérapie est de prendre des mesures pour empêcher les matières fécales de s’accumuler à nouveau.
  • Les régimes à faible teneur en résidus et délivrés uniquement sur ordonnance sont souvent recommandés
  • Des régimes riches en fibres et des agents gonflants fécaux peuvent parfois être suggérés
  • Des médicaments sur ordonnance peuvent être recommandés pour augmenter la motilité du côlon (produits dits procinétiques), y compris des médicaments tels que le cisapride et autres. Ce sont des médicaments puissants délivrés uniquement sur ordonnance et ne doivent jamais être utilisés que sur les instructions spécifiques de votre vétérinaire.
  • D’autres médicaments peuvent être recommandés pour lubrifier les selles, tels que les laxatifs (par exemple la paraffine liquide orale) ou les émollients fécaux tels que le lactulose, qui reste inerte jusqu’à ce qu’il atteigne le côlon, lorsqu’il aspire du liquide dans le côlon, ajoutant du liquide aux selles.
  • Dans les cas extrêmes où la prise en charge médicale n’est pas suffisante pour soulager l’obstruction, ou lorsqu’elle persiste malgré le traitement médical, un traitement chirurgical pour enlever le côlon hypertrophié (colectomie totale ou subtotale) peut être recommandé.

Surveillance et pronostic

Le mégacôlon revient souvent, il est donc important de surveiller les habitudes de litière de votre chat. Cela vous permettra d’identifier toute récidive au stade le plus précoce possible (c’est-à-dire si votre chat cesse d’uriner régulièrement ou s’il a du mal à uriner). Un traitement précoce du problème est plus susceptible d’être efficace.

Des contrôles physiques par votre vétérinaire pour palper l’abdomen sont également importants, et en cas de doute, des radiographies répétées peuvent être prises pour surveiller la taille du côlon.

Conclusion

Le mégacôlon est une maladie grave affectant les chats, soulignant la nécessité pour les soigneurs de chats de surveiller quotidiennement les habitudes de leur animal en matière de litière, afin que tout changement dans leurs habitudes de défécation puisse être rapidement identifié. Des soins vétérinaires rapides sont importants si un chat développe des signes de mégacôlon.

Continuer la lecture:  5 conseils : comment votre chat peut-il bien supporter la chaleur | Pet Yolo

Questions fréquemment posées

Quels sont les symptômes du mégacôlon chez le chat ?

Un chat atteint de mégacôlon se fatiguera lorsqu’il essaiera d’évacuer les matières fécales, mais il en expulsera généralement très peu, voire rien du tout, malgré de grands efforts. Une trace de sang et de mucus peut être observée au niveau de l’anus. Le chat peut avoir un abdomen gonflé, être terne et ne pas vouloir manger. Il faut les apporter sans tarder chez votre vétérinaire.

Comment traitez-vous le mégacôlon chez les chats?

Vous devez emmener votre chat chez le vétérinaire. Tout d’abord, un traitement intensif est nécessaire pour nettoyer le côlon touché, puis un traitement médical et diététique est généralement administré. Si cela ne réussit pas, des options chirurgicales sont disponibles.

Avec quoi nourrissez-vous un chat atteint de mégacôlon ?

Il existe différentes théories et vous devriez en discuter en détail avec le vétérinaire qui traite votre chat. Les deux recommandations les plus courantes sont les suivantes : Régimes à faible teneur en résidus, uniquement sur ordonnance, qui produisent une très petite quantité de matières fécales Régimes riches en fibres, qui produisent des matières fécales plus volumineuses mais moins denses et moins susceptibles d’être affectées

Combien coûte le traitement d’un chat atteint de mégacôlon ?

Il est impossible d’estimer ce coût, car il y a tellement de facteurs différents possibles dans chaque cas. Vous devez toujours demander à votre vétérinaire un devis détaillé avant d’accepter de procéder à tout traitement. Les coûts peuvent varier de 400 $ pour un cas simple à 6 000 $ ou plus pour un cas exceptionnellement complexe de mégacôlon nécessitant une intervention chirurgicale telle qu’une colectomie.

Qu’est-ce qui peut causer le mégacôlon chez les chats?

Dans la plupart des cas (62 %), la cause du mégacôlon chez le chat est inconnue. La deuxième cause la plus fréquente est une lésion du bassin, provoquant un rétrécissement du canal pelvien (par exemple après un accident de la route). D’autres causes incluent des problèmes d’innervation du côlon, une anomalie congénitale de la colonne vertébrale chez certains chats et, rarement, une obstruction mécanique causée par des tumeurs intestinales, des corps étrangers, etc.

Comment savoir si mon chat a un mégacôlon ?

Les principaux signes, tels qu’énumérés ci-dessus, sont la difficulté à évacuer les matières fécales (effort improductif, souvent avec inconfort, dans le bac à litière), ainsi que la matité et l’inappétence. Parfois, un abdomen gonflé est noté, et d’autres signes incluent une déshydratation, des vomissements et du sang ou du mucus à l’anus.

Le mégacôlon est-il mortel chez le chat ?

La plupart des chats survivent, mais les chats traités médicalement ont tendance à souffrir de récidives qui nécessitent un traitement continu, et parfois le problème devient de plus en plus difficile à traiter efficacement. Les chats traités par chirurgie sont plus susceptibles d’obtenir une rémission complète sans récidive.

Le mégacôlon du chat est-il contagieux pour les autres chats ?

Non. Le mégacôlon n’est pas causé par un agent infectieux, il ne se propagera donc pas d’un chat à l’autre.

Quelle est la gravité du mégacôlon chez les chats?

Cela peut être une maladie très grave et potentiellement mortelle, nécessitant un traitement vétérinaire urgent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *