Fading Kitten Syndrome : causes, symptômes et traitement – Pet Yolo

fading kitten

Fading Kitten Syndrome (FKS) est une condition que quiconque a élevé des chatons connaîtra. Cependant, il ne s’agit pas d’une maladie spécifique au sens habituel : il existe plutôt un certain nombre de conditions différentes qui peuvent chacune entraîner un schéma similaire de signes de maladie chez les chatons. C’est ce schéma de signes qui est connu sous le nom de Fading Kitten Syndrome.

Aperçu rapide : Fading Kitten Syndrome

Symptômes courants : gémissements ou pleurs constants, léthargie, manque d’appétit/allaitement/alimentation, mauvais réflexe de succion, faible gain de poids, vomissements, diarrhée, écoulement oculaire et nasal. Diagnostic : prise de sang, analyse d’urine, prélèvement fécal. Le syndrome du chaton décoloré peut avoir plusieurs causes, ce qui rend le diagnostic difficile. Parfois, l’autopsie d’un chaton décédé peut aider au diagnostic pour aider les autres chatons de la portée. Diagnostiqué chez les chats : Nécessite parfois une médication continue : Aucun vaccin disponible : Aucune option de traitement : Le traitement du syndrome du chaton décoloré peut être difficile car il peut avoir de nombreuses causes. Le traitement peut être de soutien pour les symptômes à moins qu’une cause spécifique ne puisse être trouvée. Cela peut inclure un soutien nutritionnel, des antibiotiques, des liquides, des vermifuges et autres. Remèdes à la maison : Soins de soutien gardant un chaton au chaud, hydraté et soutenu sur le plan nutritionnel.

Qu’est-ce que le syndrome du chaton décoloré ?

Il n’y a pas de définition spécifique du Fading Kitten Syndrome : en général, cela décrit toute situation où un ou plusieurs chatons d’une portée, âgés entre la naissance et l’âge de trois mois, tombent malades et parfois meurent. La première semaine de vie est la principale période préoccupante, la période allant jusqu’au sevrage (vers 3 à 4 semaines) étant la deuxième période la plus critique.

Toute une portée de chatons peut être affectée. Si un chaton est affecté, tous les compagnons de portée doivent être surveillés de très près. Le processus de « décoloration » peut se produire sur des heures, ou parfois sur des jours, en commençant parfois par un chaton, puis en se propageant pour affecter le reste de la portée.

Quelle que soit la cause sous-jacente principale, le processus général de décoloration a des caractéristiques communes, notamment une baisse de la température corporelle, une baisse de la glycémie due au manque d’alimentation et une faiblesse générale. Cela conduit à un manque de conscience. À moins qu’une intervention réussie n’ait lieu, le processus de décoloration se termine par la mort des chatons.

Il est important d’identifier les premiers signes de développement de ce syndrome afin de pouvoir agir rapidement.

Quelles sont les causes du syndrome du chaton décoloré?

Le syndrome du chaton décoloré a de nombreuses causes possibles, notamment :

  • Problèmes maternels. De la dystocie (difficultés pendant le chatonnage) à une faible production de lait, en passant par une mauvaise capacité de maternage et un traumatisme direct d’une mère à ses chatons, la mère peut contribuer de plusieurs manières à la « décoloration » d’un chaton.
  • Malformations congénitales. Certains chatons naissent avec des anomalies anatomiques incompatibles avec une vie normale. Des fentes palatines aux hernies internes en passant par les malformations cardiaques, les troubles métaboliques internes ou les anomalies du système immunitaire, la liste des problèmes possibles est longue. Souvent, un chaton peut sembler normal lors d’un examen rapide, mais avec le temps, il devient évident qu’il ne se porte pas bien. Un examen plus approfondi peut identifier une anomalie dans le corps du chaton qui explique ce qui se passe. Tout chaton qui a un poids de naissance anormalement bas doit être examiné avec une attention particulière.
  • Problèmes environnementaux. Si les conditions environnantes des jeunes chatons ne sont pas idéales, cela peut entraîner une mauvaise santé qui se traduit par une décoloration. La température (trop élevée ou trop basse), une humidité excessive, trop de stress (par exemple, manipulation excessive des chatons par les propriétaires ou les visiteurs, ou trop de bruit), sont autant de facteurs environnementaux possibles.
  • Problèmes nutritionnels. Si les chatons ne sont pas nourris correctement, la malnutrition peut entraîner une hypoglycémie, une faiblesse, une hypothermie et, finalement, une décoloration.
  • Infections virales. Les jeunes chatons sont souvent protégés des infections virales courantes par les anticorps du lait de leur mère. Cependant, à mesure que les chatons vieillissent et sont sevrés (généralement vers l’âge de 3 à 4 semaines), les niveaux d’anticorps d’origine maternelle dans leur circulation sanguine diminuent. Sans ces anticorps, ils peuvent devenir non protégés jusqu’à ce qu’ils soient vaccinés. Un grand nombre d’infections virales peuvent affecter une portée de chatons, les faisant « disparaître » à peu près au même moment. Les exemples incluent la grippe féline (virus de l’herpès et calicivirus), la panleucopénie féline, le coronavirus félin et le virus de la leucémie féline.

Lire la suite : Calendrier de vaccination des chats

  • Infections bactériennes. Un grand nombre d’infections bactériennes peuvent affecter les portées de chatons. Ceux-ci incluent les infections respiratoires, telles que Bordetella Bronchiseptica, Mycoplasma, Pasteurella et Streptococcus. Vos chatons peuvent souffrir d’infections gastro-intestinales telles que E Coli, Campylobacter, Enterococcus et Clostridia, ainsi que d’un certain nombre d’autres infections systémiques pouvant provoquer une septicémie généralisée. Une bonne hygiène à la maison, en particulier dans la zone de chaton et dans la tanière, est le meilleur moyen de prévenir de tels problèmes.
  • Parasites. Les chatons sont généralement infectés par les vers ronds (Toxocara) à la naissance, ou peu après via le lait de leur mère, et ceux-ci peuvent se rassembler à la fois dans les intestins et dans les poumons, provoquant une maladie grave. Une infestation grave de puces peut aspirer suffisamment de sang des chatons pour provoquer une anémie, qui peut également se présenter sous la forme d’un syndrome du chaton décoloré. D’autres parasites tels que les protozoaires (par exemple Giardia, Toxoplasmose ou coccidies) peuvent également causer une maladie grave dans une portée de chatons, se présentant à nouveau sous le nom de Fading Kitten Syndrome.
  • Isoérythrolyse néonatale. Il s’agit d’un problème spécifique lié au groupe sanguin : tout comme les humains, différents chats ont différents groupes sanguins. Cette condition peut se développer lorsqu’un chat mâle de groupe sanguin A est accouplé avec une reine de groupe sanguin B. Le colostrum de la reine (premier lait) contiendra des niveaux élevés d’anticorps anti-A, et certains des chatons auront du sang de type A hérité de leur père. Lorsqu’un chaton de type A tète, il va absorber les anticorps anti-A du lait de la chatte, et ceux-ci vont attaquer les cellules sanguines du chaton, provoquant une anémie hémolytique. Environ 90 % des chats sans pedigree peuvent être de type A, mais certaines races de pedigree (par exemple, le Persan, le British Shorthair et le Devon Rex) peuvent avoir environ 50 % de chats de type B. Les éleveurs de chats devraient vérifier cette condition en stimulant les chatons nouveau-nés à uriner sur un morceau de coton. Les chatons affectés auront une urine rouge foncé, en raison du passage de pigments sanguins dans l’urine. Idéalement, la reine et le père devraient être typés avant la reproduction, et si cela n’est pas fait, les chatons devraient être typés à la naissance en utilisant le sang de leur cordon ombilical. Le problème peut alors être évité en empêchant un chaton de type A de téter une chatte de type B pendant les 24 premières heures, après quoi il est généralement sûr de le rendre à sa mère.

Comment la cause du syndrome du chaton décoloré est-elle identifiée ?

Comme pour toute maladie, il est nécessaire de faire une enquête pour poser un diagnostic précis. Cela peut impliquer qu’un vétérinaire DVM recueille un historique détaillé auprès du soigneur du chat, effectue des examens physiques minutieux des chatons affectés pour identifier les causes courantes, prélève des échantillons pour analyse en laboratoire (par exemple, sang, urine, fèces) et, finalement, peut-être effectuer des autopsies. de chatons qui sont morts.

Options de traitement

Si la cause spécifique du Fading Kitten Syndrome peut être identifiée, un traitement spécifique peut être administré (par exemple, des antibiotiques pour une infection bactérienne, des médicaments antiparasitaires pour les vers ou les puces, etc.). Cependant, en plus de cela, il existe des traitements de soutien généraux qui seront probablement nécessaires pour tous les cas de syndrome de Fading Kitten.

  • Nutrition. Les chatons nouveau-nés ont des réserves corporelles très faibles pour leur fournir l’énergie dont ils ont besoin, une nutrition continue est donc essentielle pour éviter l’hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang). Les soigneurs de chats doivent s’assurer que les reines ont une production de lait abondante et que les chatons réussissent à prendre le sein et à téter, ce qui donne un abdomen dodu et plein. S’il y a des problèmes dans ce domaine, une alimentation complémentaire doit être administrée à l’aide de formules de lait pour chaton ou de solutions d’alimentation contenant du dextrose. Les chatons décolorés doivent être complétés de cette manière s’il y a des soupçons qu’une mauvaise nutrition est un problème. L’application de sirop de karo sur les gencives est un moyen simple d’augmenter rapidement le taux de sucre dans le sang d’un chaton décoloré.
  • Hydratation. La déshydratation conduit à la faiblesse et à la matité, et peut contribuer au syndrome de Fading Kitten. Des efforts doivent donc être faits pour s’assurer que tous les chatons affectés sont bien hydratés. En plus de s’assurer qu’ils boivent beaucoup de lait, des fluides réhydratants complémentaires peuvent être proposés au biberon, ou sous contrôle vétérinaire, par gavage.
  • Chaleur. Une température corporelle basse est un élément clé du syndrome de Fading Kitten. Il est extrêmement important de garder les chatons nouveau-nés au chaud, donc une chaleur supplémentaire (par exemple en utilisant des coussins chauffants et des lampes infrarouges) est essentielle dans la zone de chatonnage, ainsi que dans les premières semaines de vie. Ceci est important même pour les chatons en bonne santé : lorsque le Fading Kitten Syndrome a été identifié, il est encore plus important d’augmenter les chances de survie des chatons.

Questions fréquemment posées:

Les chatons peuvent-ils survivre au syndrome du chaton décoloré ?

Cela dépend de la cause. Si le traitement est administré dès les premiers signes d’un problème (par exemple, identifier et se concentrer sur tout chaton qui ne prend pas de poids aussi vite que les autres chatons), le taux de survie peut être augmenté.

Quels sont les symptômes du syndrome du chaton décoloré?

Les quatre principaux signes du syndrome du chaton décoloré sont :

1. Basse température corporelle (<99 F ou <37,2 C). Les chatons affectés sont froids au toucher. 2. Léthargie. Les chatons décolorés peuvent ne pas réagir, ne pas se déplacer comme des chatons en bonne santé et ne peuvent pas se tenir debout correctement. 3. Vocalisation. Les chatons qui se fanent peuvent vocaliser anormalement, pleurer ou miauler d'une manière inhabituelle. 4. Difficulté à respirer. Les chatons qui se fanent peuvent faire des mouvements respiratoires exagérés ou ils peuvent haleter.

Les chatons meurent-ils subitement ?

Certains chatons peuvent mourir subitement, mais le plus souvent, les chatons affectés tomberont progressivement malades, au fil des heures ou des jours.

Qu’est-ce que le retard de croissance chez les chatons ?

Un retard de croissance signifie qu’un chaton n’est normalement pas en bonne santé. Un chaton en bonne santé doit être fort, actif, bien téter et se comporter normalement. Tout chaton qui ne correspond pas à cette description pourrait être qualifié de « retard de croissance ». Les chatons qui ne réussissent pas à se développer peuvent développer le syndrome de Fading Kitten.

Comment sauver un chaton nouveau-né mourant ?

Les trois domaines clés sont la chaleur, la nutrition et l’hydratation. L’option la plus sûre est de précipiter tout chaton mourant chez votre vétérinaire afin que ces aspects puissent être traités rapidement et professionnellement.

Comment puis-je sauver mon chaton léthargique ?

L’aide vétérinaire est essentielle pour s’assurer que toutes les causes sous-jacentes de la léthargie sont correctement traitées.

Pourquoi mon chaton dort-il toute la journée ?

Les chatons en bonne santé peuvent passer beaucoup de temps à dormir, mais cela doit être entrecoupé de périodes d’activité. Si un chaton dort tout le temps, il est plus sûr de faire examiner correctement par un vétérinaire tout chaton excessivement somnolent.

Author

  • Pet Yolo

    Nous vous apportons les dernières nouvelles et des conseils sur les soins à apporter à vos animaux de compagnie, y compris des conseils sur la façon de les garder en bonne santé et heureux.

    Voir toutes les publications
Continuer la lecture:  Comment présenter un nouveau chaton à un chat plus âgé - Pet Yolo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *