Comment traiter un chat avec une patte enflée – Pet Yolo

kitten paw compressed

Une patte enflée est l’une des affections les plus courantes dont peuvent souffrir les chats. Cet article a pour but d’expliquer les raisons possibles d’une patte enflée, et d’expliquer aux soigneurs de chats la meilleure façon d’aider leur chat dans cette situation.

La définition d’une patte enflée est simple : la patte paraît plus grosse que la normale. Il est facile d’en juger en comparant la patte avec la patte du côté opposé. Ils doivent être de la même taille. Si l’un est plus grand, il est gonflé. (En théorie, un chat pourrait avoir deux pattes enflées en même temps, mais c’est rare.)

Aperçu rapide : comment traiter un chat avec une patte enflée

Urgence : Si un chat a une patte enflée douloureuse (c’est-à-dire qu’il boite ou tient la patte levée), vous devez aller chez le vétérinaire sans tarder. Si cela se produit après les heures (la nuit ou le week-end), il ne s’agit généralement pas d’une urgence et vous devez vous organiser pour vous rendre chez votre vétérinaire de jour dès son ouverture. Cependant, si vous sentez que votre chat souffre de douleurs importantes, vous devriez vous rendre chez le vétérinaire d’urgence. Si votre chat a une patte enflée non douloureuse et qu’il semble bien en général, vous pouvez attendre que votre vétérinaire de jour soit ouvert. Remèdes maison : S’il n’y a qu’un léger gonflement et que le chat ne boite pas, vous pouvez simplement le reposer, le garder à l’intérieur et surveiller la situation. Cependant, si le gonflement ne disparaît pas dans les deux jours, ou si le chat souffre (par exemple, boitant ou léchant le pied à plusieurs reprises), vous devez emmener le chat chez votre vétérinaire sans délai. Options de traitement : Le type précis de traitement nécessaire pour une patte enflée dépend de la cause sous-jacente du gonflement. En cas d’infection (par exemple, morsure de chat, abcès, plaie perforante, etc.), des antibiotiques seront recommandés. En cas de douleur et d’enflure, des analgésiques (tels que des anti-inflammatoires non stéroïdiens) peuvent être prescrits. Pour toutes les conditions, le repos forcé est une partie importante du traitement jusqu’à ce que le gonflement disparaisse. Diagnostic : Le plus souvent, le diagnostic de la cause est fait par votre vétérinaire après avoir pris des antécédents et effectué un examen physique. Parfois, une adiographie (rayons X) peut être prise. Une aspiration à l’aiguille fine ou une biopsie complète peuvent être prises si une cause plus inhabituelle est suspectée. Nécessite des médicaments continus : Les chats avec des causes immunitaires d’une patte enflée peuvent avoir besoin de médicaments anti-inflammatoires à long terme. Cependant, la plupart des cas (par exemple, les morsures de chat, etc.) se résolvent complètement sans nécessiter de médicaments de suivi. Symptômes communs : patte enflée, léchage du pied, peau rougie, boiterie, port de la jambe. Autres noms : Abcès par morsure de chat, combat de chat, pied d’oreiller, plaques éosinophiles.

Causes des pattes enflées chez les chats

De manière très générale, il existe deux types de pattes enflées chez les chats : les pattes enflées qui sont aussi des pattes enflées douloureuses et les pattes enflées non douloureuses.

C’est facile de faire la différence. Un chat boitera si sa patte est douloureuse (il peut tenir la patte en l’air ou la boiterie peut être plus subtile). Si la patte n’est pas douloureuse, ils marcheront normalement. De plus, si le gonflement est causé par une inflammation (telle que des réactions allergiques), la patte peut provoquer des démangeaisons et une sensation d’inconfort. Il s’agit d’un inconfort, qui est une forme plus douce de douleur.

Lisez aussi: 10 faits intéressants sur les pattes de chat que vous ne connaissiez peut-être pas

Causes des pattes enflées douloureuses

Si une patte enflée est douloureuse, cela peut être causé par de nombreuses choses différentes. Certains des plus courants incluent:

  • Morsure de chat : C’est la cause la plus fréquente d’une patte enflée. Un chat est souvent mordu à la patte par un autre chat lors d’une bagarre, et cela s’infecte, créant un abcès, qui provoque un gonflement et une douleur. Parfois, il est évident que le chat s’est battu (vous l’avez peut-être vu ou entendu), mais d’autres fois, vous n’êtes peut-être pas au courant de l’incident. Si vous examinez attentivement la patte, vous trouverez souvent une marque de morsure ou une petite croûte à la surface de la peau au-dessus d’une marque de morsure. Une égratignure d’un combat peut également permettre à l’infection de se développer.
  • Autres causes d’infection et d’abcès : Toute plaie perforante (morsure d’un rongeur à la chasse, se tenir debout sur un ongle, etc.) peut permettre l’introduction d’une infection, conduisant à un abcès comme ci-dessus.
  • Entorse : Si un chat se tord le pied, les articulations peuvent être foulées, entraînant un gonflement et des douleurs.
  • Fracture : Si un chat tombe ou est impliqué dans un accident, des os cassés à l’intérieur du pied ou des pattes cassées peuvent provoquer un gonflement douloureux.
  • Blessure par écrasement : Si la patte a été écrasée (par exemple, lors d’un accident de la route ou de tout traumatisme), elle sera enflée et douloureuse, mais vous ne pourrez pas trouver de marque de morsure ou de croûte.
  • Arthrite : Les articulations arthritiques sont souvent enflées et douloureuses, et si les articulations du pied sont enflées, l’arthrite est une cause fréquente. La mobilité de votre chat pourrait être réduite. Cela vaut la peine de prendre le temps de surveiller attentivement leurs activités (par exemple, comment ils sautent d’une chaise, comment ils négocient des escaliers, comment ils utilisent un griffoir, etc.).
  • Brûlures : Si un chat se tient sur une surface chaude comme un brûleur de cuisinière, la plante du pied peut être brûlée, entraînant un gonflement douloureux du dessous du pied. Les brûlures chimiques en se tenant debout sur quelque chose de caustique peuvent causer des dommages similaires.
  • Griffes ou ongles incarnés : Si un ongle devient trop long et incurvé, il peut s’enfoncer dans la peau douce à la base de l’ongle, ce qui peut alors s’infecter, entraînant une patte enflée douloureuse.
  • Piqûres ou morsures d’insectes : Une piqûre d’abeille ou de guêpe peut provoquer un gonflement et une gêne, tout comme les piqûres d’araignées.
  • Morsure de serpent : Si un chat est mordu à la patte par un serpent, cela peut entraîner un gonflement douloureux.
  • Des objets étrangers tels que des épines, des éclats de bois, des graines d’herbe ou des éclats de verre peuvent faire gonfler les pattes.
  • Maladie osseuse : Rarement, un certain nombre de maladies osseuses différentes peuvent entraîner des gonflements douloureux de la patte, notamment des infections osseuses et un cancer des os.
  • Maladie des tissus mous : Encore une fois, rarement, différentes maladies des structures molles du pied peuvent entraîner un gonflement douloureux, y compris différents types de tumeurs et d’infections.

Lisez aussi : Que faire si votre chat est heurté par une voiture : un guide étape par étape

Causes des pattes enflées non douloureuses

Toutes les causes ci-dessus de pattes enflées douloureuses peuvent également causer des pattes enflées non douloureuses dans les premiers stades de la maladie. Les chats ont des seuils de douleur variables et peuvent être efficaces pour dissimuler les signes de douleur, surtout s’ils sont stressés et si la maladie en est à ses débuts. Certaines autres causes de pattes enflées non douloureuses incluent:

  • L’œdème de la patte peut survenir pour un certain nombre de raisons médicales, avec une fuite de liquide de la circulation sanguine dans la zone sous-cutanée et les tissus mous du pied, se présentant comme un gonflement non douloureux. Cela se produit souvent dans les deux pieds (ou les quatre pieds) plutôt que dans un seul pied.
  • La patte d’oreiller, ou pododermatite à plasmocytes félins, est une réaction de type allergique ou auto-immune qui peut provoquer un gonflement des tissus mous des coussinets de la patte avec infiltration de types particuliers de lymphocytes. Le coussinet métatarsien, plus haut sur la jambe, est souvent affecté par cette réponse immunitaire exagérée, ainsi que parfois les coussinets digitaux.
  • Les réactions de type granulome éosinophile peuvent provoquer un gonflement de la peau de type allergique et une réaction qui peut se présenter comme une patte enflée.
  • Des maladies osseuses rares peuvent occasionnellement provoquer un gonflement non douloureux des pattes (par exemple, ostéopathie hypertrophique).

Lisez aussi : Les chats ont-ils des glandes odoriférantes dans leurs pattes ?

Faut-il aller chez le vétérinaire ?

Si un chat a une patte enflée douloureuse (c’est-à-dire qu’il boite ou qu’il tient la patte levée), vous devez aller chez le vétérinaire sans tarder. Si cela se produit après les heures (la nuit ou le week-end), il ne s’agit généralement pas d’une urgence, mais vous devez prendre des dispositions pour vous rendre chez votre vétérinaire de jour dès son ouverture. Cependant, si vous sentez que votre chat souffre de douleurs importantes, vous devriez vous rendre chez le vétérinaire d’urgence, comme vous le feriez dans toute autre situation similaire.

Si votre chat a une patte enflée non douloureuse et qu’il semble bien en général, vous pouvez attendre que votre vétérinaire de jour soit ouvert avant de le faire examiner.

Lisez aussi : Que pouvez-vous donner à un chat contre la douleur ? 6 options recommandées par les vétérinaires

Enquêter sur un chat avec une patte enflée

Il est important que votre vétérinaire établisse un diagnostic précis de la cause sous-jacente de la patte enflée.

1. Prise d’historique détaillée

Votre vétérinaire discutera de tous les aspects du mode de vie de votre chat et examinera son état de santé général. Cette collecte minutieuse de l’histoire aidera à identifier la cause du pied enflé. De nombreux facteurs sont importants dans cette histoire. Par exemple, les chats âgés sont plus sujets à certains problèmes que les chats plus jeunes et les chats qui vivent en liberté sont plus sujets à certains problèmes que les chats d’intérieur (les chats qui ne vont pas à l’extérieur ne sont pas susceptibles d’avoir été dans une bagarre ou victime d’un accident).

Votre vétérinaire vous demandera également si vous avez remarqué d’autres symptômes de maladie.

Lisez aussi : Arthrose chez le chat : causes, symptômes et traitement

2. Examen physique

En plus d’examiner de près le pied enflé (y compris les coussinets plantaires, les doigts et les ongles du chat), votre vétérinaire vérifiera attentivement le corps de votre chat, sentira le chat partout et vérifiera toute anomalie.

Cela inclura normalement de prendre la température du chat, d’écouter sa poitrine avec un stéthoscope, de vérifier ses ganglions lymphatiques et de peser le chat. Ces aspects peuvent ne pas sembler pertinents pour une patte enflée, mais des découvertes parfois surprenantes et utiles peuvent être faites.

Lisez aussi: Combien coûte la possession d’un chat en 2023

3. Tests sanguins et urinaires de routine

Dans le cadre d’un examen général de la santé de votre chat, votre vétérinaire peut suggérer des analyses de sang, y compris un panel de tests diagnostiques, tels que des profils hématologiques (numération sanguine complète ou CBC) et des profils biochimiques (y compris les paramètres hépatiques et rénaux).

Des analyses d’urine simples peuvent également être effectuées. Ce type d’examen est connu sous le nom de base de données minimale et est effectué pour examiner la plupart des chats malades, quels que soient les signes de maladie. Les résultats fournissent souvent des conseils utiles pour mieux comprendre la cause du pied enflé.

Votre vétérinaire peut également recommander des tests sanguins spécifiques, tels que des tests d’anticorps ou d’antigènes pour certaines infections virales telles que le virus de la leucémie féline (FeLV) et le virus de l’immunodéficience féline (FIV), car il y a des implications importantes si votre chat est positif pour l’un ou l’autre.

Dans les cas simples et à court terme, ces analyses de sang peuvent ne pas être suggérées ou recommandées. Les vétérinaires peuvent avoir un point de vue différent sur la quantité d’enquêtes à effectuer le premier jour, en fonction des spécificités du cas.

Lisez aussi : Anémie chez les chats : causes, symptômes et traitement

4. Tests supplémentaires

Dans certains cas, une radiographie (rayons X) peut être prise pour examiner les détails des structures internes du pied et de la jambe, et occasionnellement pour vérifier d’autres parties du corps du chat (comme le thorax et les poumons) si un certain type de connexion entre le pied enflé et une autre affection sous-jacente est suspectée. Rarement, une échographie ou une imagerie diagnostique avancée comme la tomodensitométrie ou l’IRM peuvent être suggérées.

Une aspiration à l’aiguille fine ou une biopsie complète (pour prélever une section de tissu) peuvent être prises si une cause plus inhabituelle est suspectée.

Lisez aussi: Ce qu’il faut savoir lors de l’adoption d’un chat FIV-positif

5. Renvoi à un spécialiste

S’il y a des aspects du cas qui semblent particulièrement inhabituels, votre vétérinaire habituel peut recommander la référence à un spécialiste vétérinaire, qui a un intérêt particulier à enquêter et à traiter les causes rares d’un pied enflé.

Lisez aussi: Meilleure assurance pour animaux de compagnie pour chats en 2023

Traiter un chat avec une patte enflée

Le type précis de traitement nécessaire pour une patte enflée dépend de la cause sous-jacente du gonflement.

  • En cas d’infection (p. ex., morsure de chat, abcès, plaie perforante, etc.), des antibiotiques seront prescrit, soit avec une injection de courte durée et une cure d’antibiotiques oraux, soit une injection de longue durée. Votre vétérinaire vous prescrira l’antibiotique le plus approprié, en fonction de la cause suspectée (par exemple, céphalosporines, pénicillines, etc.). Vous devrez également baigner la zone affectée deux fois par jour dans de l’eau légèrement salée, pour nettoyer tout pus qui pourrait s’accumuler.
  • En cas de douleur et d’enflure, des analgésiques (p. ex., anti-inflammatoires non stéroïdiens) seront souvent prescrits. Il est important de se rappeler que bon nombre de ces médicaments peuvent provoquer des vomissements et de la diarrhée, il est donc important de surveiller attentivement cet aspect de la vie de votre chat. Si votre chat a une maladie rénale, des médicaments alternatifs pourraient être suggérés.
  • Pour toutes les conditions, le repos forcé est une partie importante du traitement, en gardant les chats à l’intérieur et sous étroite surveillance jusqu’à ce que l’enflure disparaisse.
  • Lorsqu’une réaction allergique ou de type immunitaire est suspectée, telle qu’une pododermatite à plasmocytes ou une dermatite à éosinophiles, des médicaments anti-inflammatoires (par exemple, des stéroïdes ou de la prednisolone) peuvent être recommandés pour affaiblir le système immunitaire. L’antibiotique doxycycline est parfois recommandé pour la pododermatite à plasmocytes car il semble avoir des propriétés anti-inflammatoires supplémentaires.
  • Les problèmes évidents tels que les ongles envahis seront traités en coupant les ongles.
  • Les piqûres ou piqûres d’insectes disparaissent souvent d’elles-mêmes en quelques heures.
  • Les morsures de serpent peuvent nécessiter des injections d’antivenin.
  • Lorsqu’il existe une cause locale incurable rare du gonflement (par exemple, une tumeur de l’orteil), une intervention chirurgicale peut être recommandée pour amputer un doigt, ou très rarement, pour amputer un membre.
  • Pour ces causes systémiques très rares et plus graves, une gamme de traitements possibles est disponible, adaptée à la cause spécifique.

Lisez aussi : Collapsus des pattes arrière du chat : causes, symptômes et traitement

Patte enflée : en résumé

Une patte enflée est un problème courant chez les chats, et la plupart des cas ont des causes simples qui peuvent être traitées efficacement, rétablissant la normalité en quelques jours. Il existe des causes plus rares et plus complexes, et une évaluation détaillée par un vétérinaire est l’approche la plus sûre.

Lisez aussi: 9 choses que vous ne saviez probablement pas sur les chats polydactyles

Questions fréquemment posées:

Que faire si la patte du chat est enflée ?

S’il n’y a qu’un léger gonflement et que le chat ne boite pas, vous pouvez simplement le reposer, le garder à l’intérieur et surveiller la situation. Cependant, si le gonflement ne disparaît pas dans les deux jours ou si le chat souffre (par exemple, boitant ou léchant le pied à plusieurs reprises), vous devez emmener le chat chez votre vétérinaire sans délai.

Combien de temps faut-il pour que la patte enflée d’un chat guérisse ?

La vitesse de récupération dépend de la cause de la patte enflée. Avec un traitement vétérinaire, une simple blessure légère par écrasement devrait disparaître en deux jours et un abcès typique de morsure de chat peut prendre sept à dix jours pour guérir complètement. Des causes plus graves (telles que le cancer des os) peuvent avoir une évolution complètement différente de la maladie.

Une infection de patte de chat guérira-t-elle d’elle-même ?

Il est peu probable qu’une infection de la patte guérisse d’elle-même. des antibiotiques de votre vétérinaire seront probablement nécessaires.

Comment puis-je soigner la patte blessée de mon chat à la maison ?

Avec une blessure mineure, vous voudrez peut-être essayer une approche simple consistant à reposer votre chat (en le gardant à l’intérieur) et à baigner les blessures mineures deux fois par jour en utilisant une cuillerée à thé de sel dans une pinte d’eau bouillie, refroidie à température ambiante. Cependant, si cela n’est pas efficace pour résoudre le problème dans les deux jours, vous devez emmener votre chat chez le vétérinaire.

Continuer la lecture:  L'anatomie du chat : tout sur le physique | Pet Yolo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *