Comment configurer un réservoir Pea Puff?

set up pea puff tank

Les puffers de pois sont des prédateurs mignons, minuscules et voraces. Ces 3 caractéristiques suffisent à elles seules à susciter votre intérêt et pour de bonnes raisons.

Les puffers de pois sont parfaits pour les nano-réservoirs, mais ils peuvent également s’adapter facilement à des environnements plus vastes.

Leur tempérament et leurs exigences environnementales rendent les puffers de pois plus difficiles à accueillir.

Nous aborderons ces détails dans l’article d’aujourd’hui pour faire la lumière sur les bouffées de pois et apprendre à les garder gonflés, en bonne santé et heureux.

Eh bien, pas trop gonflé parce que les gonfleurs ne gonflent que lorsqu’ils sont stressés ou effrayés.

Quelle est la meilleure taille de réservoir pour les Puffers de pois ?

Cela dépend du nombre de puffers de pois que vous prévoyez d’obtenir. Un puffer de pois nécessite 5 gallons d’eau, après quoi vous pouvez ajouter 3 gallons supplémentaires pour chaque puffer de pois supplémentaire.

Cela peut sembler excessif, étant donné que les ballons de pois ne poussent que jusqu’à 1,4 pouces, mais cela a du sens.

Les puffers de pois sont extrêmement agressifs et territoriaux, ils nécessitent donc plus d’espace que votre guppy standard, par exemple. Bien que les puffers soient deux fois moins gros.

Sans oublier que les puffers de pois vivent dans des écosystèmes aquatiques luxuriants avec beaucoup de plantes vivantes et d’autres éléments décoratifs.

Vous devez donc également planifier la disposition de votre réservoir en tenant compte de ces exigences.

Comment faire un cycle de votre réservoir avant d’obtenir des Puffers de pois ?

Les puffers de pois sont très sensibles aux produits chimiques nocifs de l’eau comme l’ammoniac et les nitrites. Ceux-ci sont produits naturellement dans n’importe quel environnement aquatique en raison de la décomposition de la matière organique dans l’eau.

Heureusement, vous pouvez atténuer les produits chimiques en permettant au réservoir de développer une couche naturelle de bactéries bénéfiques qui digèrent l’ammoniac et les nitrites et les convertissent en nitrates.

Ces derniers sous-produits sont consommés par les plantes, ce qui est déjà très bien puisque vous en aurez beaucoup dans votre réservoir tampon.

Donc, vous devez faire un cycle de votre réservoir de tampon de pois avant d’ajouter le poisson.

Le processus de cyclage comprend les étapes suivantes :

  • Procurez-vous l’équipement nécessaire – Nous parlons d’un réservoir, d’un système de filtration adapté, d’un déchlorateur d’eau, d’un kit de testeur d’eau, d’un réchauffeur, d’une source d’ammoniac et d’une source de bactéries. Tous ces éléments joueront un rôle différent dans le processus de cyclisme.
  • Préparez le réservoir – Ajoutez le substrat, ajoutez vos décorations aquatiques et vos plantes, et remplissez le réservoir d’eau. Utilisez toujours le déchlorateur si vous utilisez l’eau du robinet. L’eau du robinet est riche en chlore qui est toxique pour les bactéries, les poissons et les plantes d’ailleurs.
  • Mettez l’équipement en marche – Montez le filtre et le réchauffeur en place et allumez-les. Ajustez la puissance du filtre et le placement de l’admission et de la sortie en fonction de la disposition de votre réservoir. Vous souhaitez minimiser les courants d’eau qui pourraient entre autres casser les plantes ou perturber le substrat. Réglez le chauffe-eau pour maintenir la température de l’eau stable entre 65 et 85 F. Je recommande plus près de 85 pour soutenir la croissance accélérée des bactéries bénéfiques.
  • Ajouter de l’ammoniac – Vous pouvez opter pour une source d’ammoniac pur ; aucun additif, colorant ou produit chimique susceptible de modifier la composition de la substance. Quelques gouttes d’ammoniaque devraient suffire. Une fois l’ammoniac ajouté, utilisez le kit de testeur pour vérifier les niveaux d’ammoniac ; vous voulez que l’ammoniac reste entre 3 et 5 ppm. S’il est trop bas, ajoutez quelques gouttes supplémentaires. S’il est trop élevé, changez 10 à 15 % de l’eau pour la diluer un peu.
  • Entretien de l’ammoniac et nitrite – Vous êtes maintenant plongé dans le jeu de l’attente. Vous devez tester quotidiennement l’eau de votre réservoir pour vérifier les niveaux d’ammoniac et la reconstituer si elle dépasse 3 ppm. Au bout d’un moment, votre testeur devrait indiquer la présence de nitrites, ce qui signifie que les bactéries nitrifiantes sont maintenant présentes. Ceux-ci transformeront l’ammoniac en nitrites qui, malheureusement, sont tout aussi toxiques. Le niveau de nitrites ne doit pas dépasser 5 ppm. Si c’est le cas, effectuez un changement d’eau de 20 à 25 % pour diluer le produit chimique. Les nitrites devraient devenir visibles 2 à 3 semaines après le début du cycle.
  • Les nitrates apparaissent – 2 semaines plus tard, environ, les nitrates commenceront à apparaître. Ceux-ci sont le résultat de bactéries dénitrifiantes transformant les nitrites en nitrates beaucoup moins toxiques. Plusieurs autres organismes bactériens transformeront alors les nitrates en azote gazeux, maintenant l’environnement stable. La présence de nitrates est une indication que le cycle est terminé et que votre réservoir a maintenant la base bactérienne dont il a besoin pour une meilleure stabilité chimique.
Continuer la lecture:  Pourquoi le poisson Betta fait-il éclater ses branchies et ses nageoires ?

Les bactéries dénitrifiantes vont consommer l’ammoniac et les nitrites résiduels et produire en permanence des nitrates.

Vous ne devez ajouter le poisson que lorsque les lectures d’ammoniac et de nitrite restent à 0. Les nitrates peuvent monter jusqu’à 20 ppm, mais pas plus.

De quoi les Pea Puffers ont-ils besoin dans leur réservoir ?

Heureusement, les bouffées de pois ne sont pas aussi prétentieuses que certaines personnes le suggèrent.

Si vous n’avez jamais possédé de bouffées de pois auparavant, considérez ce qui suit :

Chauffage

Le chauffage est absolument nécessaire, quelle que soit la stabilité des températures de l’eau.

Les bouffées de pois proviennent d’environnements chauds avec une plage de température de 68 à 92 ° F. Cette dernière lecture n’est pas courante, mais elle peut se produire dans certaines régions.

La température idéale pour le puffer de pois se situe à environ 77 ° F, plus ou moins. Des fluctuations de température importantes ou soudaines peuvent stresser votre pompe et affecter sa santé à long terme.

Ce sont des poissons plutôt sensibles qui nécessitent un environnement propre et stable. Un radiateur est nécessaire pour ce sens.

Filtre

Le système de filtration va de soi. Vous devriez avoir un filtre fiable, même pour un nano réservoir, donc vous feriez mieux de trouver l’espace pour cela.

Lors de la configuration du filtre pour vos puffers de pois, tenez compte des points suivants :

  • Emplacement de l’admission et de la sortie – Placez l’admission dans une zone où elle minimisera son impact sur l’environnement. Il en va de même pour la sortie. Vous ne voulez pas que vos puffers de pois subissent des courants d’eau directs, car ces poissons aiment vivre dans des eaux lentes. Pensez également à couvrir l’entrée avec une éponge pour éviter que les pompes ne soient aspirées.
  • Gestion de l’alimentation – Adaptez la puissance du filtre à l’environnement. Les nano réservoirs sont incompatibles avec de forts courants d’eau pour des raisons évidentes.
Continuer la lecture:  10 poissons d'aquarium d'eau douce jaunes (avec photos)

Substrat

Vous avez besoin d’un bon substrat pour vos plantes car les puffers exigent un cadre riche en plantes avec beaucoup de cachettes.

Je recommande du gravier fin, du sable ou même un sol enrichi, associé à un programme de nettoyage approfondi du substrat.

Le substrat idéal doit fournir à vos plantes de grandes capacités d’ancrage.

De plus, les onglets racinaires sont nécessaires pour fournir aux plantes une fertilisation supplémentaire. Le sable et le gravier sont des substrats inertes car dépourvus de tout contenu minéral.

Plantes vivantes

Les puffers de pois peuvent faire face à toutes les plantes vivantes, à condition qu’elles soient compatibles avec une configuration nano.

L’idée est de leur procurer des plantes plus hautes qui leur fourniraient des cachettes à tous les niveaux.

La mousse de Java, la fougère de Java, la hornwort et la grenouille d’Amazone sont toutes d’excellentes options dans ce sens.

L’idée est d’avoir des environnements végétalisés denses et luxuriants avec une variété de cachettes.

Les puffers sont à la fois timides et territoriaux, ce qui est une combinaison plutôt inhabituelle, mais les puffers à pois sont des poissons inhabituels, donc ça marche.

Éclairage

Les bouffées de pois nécessitent environ 10 à 12 heures d’éclairage modéré par jour.

Par coïncidence, c’est aussi ce dont la plupart des plantes d’aquarium ont besoin pour leur activité de photosynthèse.

Comment entretenir votre réservoir Pea Puffer ?

L’activité d’entretien est à peu près la même pour les pois-globes que pour n’importe quelle espèce de poisson.

Voici les étapes nécessaires à prendre en compte lors de l’élaboration d’un plan de maintenance robuste :

  • Aspiration du substrat – Ceci est nécessaire pour éliminer les déchets de poisson, les résidus alimentaires et autres matières organiques mortes qui pourraient se transformer en sources de production d’ammoniac. Heureusement, les puffers de pois ne sont pas aussi salissants que les autres poissons, mais ils ne sont pas non plus les plus propres. Vous devrez peut-être passer l’aspirateur sur le substrat au moins une fois par semaine, surtout si vous avez un petit réservoir inférieur à 10 gallons.
  • Évitez de suralimenter – Les puffers de pois sont des animaux gourmands et voraces, ils sont donc toujours trop excités lorsque la nourriture leur arrive. Ne tombez pas sous le charme de leur excitation et ne leur donnez que de petites portions gérables. Gardez la taille du repas à ce que le poisson peut consommer dans les 3 minutes maximum et retirez immédiatement tous les résidus de nourriture si vous le pouvez.
  • Nettoyez les parois du réservoir – Utilisez un chiffon doux pour nettoyer l’intérieur des parois du réservoir. L’objectif est d’éliminer tout dépôt d’algues sur les murs, les rochers ou les autres décorations de l’aquarium. Les particules d’algues seront captées par le filtre.
  • Changements d’eau – Vous ne pouvez pas avoir un programme d’entretien solide sans au moins un changement d’eau par semaine. Vous devez changer l’eau de vos pompes régulièrement pour éviter l’accumulation de nitrates due à l’excès de déchets organiques. Modifiez jusqu’à 20 % du volume total d’eau en une seule fois, et soyez doux et prudent. Essayez de ne pas trop déranger votre pompe pendant le processus.
Continuer la lecture:  Anubias : adéquation, plantation et entretien | revue Pet Yolo

Vous devez également nettoyer les feuilles de plantes mortes ou mourantes. Cela seul améliorera considérablement la stabilité de l’écosystème.

Conclusion

Les puffers de pois sont plus prétentieux que les autres poissons en termes de disposition environnementale et de soins généraux.

Mais ils ne sont pas si prétentieux. Offrez-leur un habitat luxuriant, des eaux propres et une alimentation épanouissante et charnue, et ils prospéreront.

Author

  • Pet Yolo

    Nous vous apportons les dernières nouvelles et des conseils sur les soins à apporter à vos animaux de compagnie, y compris des conseils sur la façon de les garder en bonne santé et heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *