10 façons de savoir si votre chat souffre – Pet Yolo

cat in pain compressed

Saviez-vous qu’il est rare que les chats montrent des signes apparents de douleur, comme une boiterie ? Vous vous demandez peut-être comment savoir si quelque chose ne va pas avec votre chat et comment l’aider si un problème survient.

Rapide vue d’ensemble

01

Les chats cachent souvent des signes de douleur. Lorsqu’ils ressentent de la douleur, les symptômes peuvent être subtils.

02

Les changements de comportement tels que l’agressivité ou les changements de routine, d’appétit ou d’habitudes de toilette peuvent tous être des signes de douleur ou de maladie.

03

Ne donnez jamais d’analgésiques humains en vente libre à votre chat, car ceux-ci peuvent être mortellement toxiques pour les chats.

Vous savez que quelque chose fait mal si votre chat a subi un traumatisme, a subi une intervention chirurgicale ou boite, mais que se passe-t-il si les choses sont plus subtiles ? Lisez la suite pour apprendre à dire que quelque chose ne va pas avec votre chat si votre chat ne laisse pas entendre qu’il souffre.

Comment savoir si un chat souffre ?

Mis à part une boiterie ou une blessure prononcée, il existe de nombreuses autres façons de dire que quelque chose ne va pas chez votre chat. Cette liste n’est pas exhaustive et tous les chats ne montreront pas ces signes, mais voici 10 des symptômes les plus courants que vous pourriez voir si votre chat souffre.

1. Léthargie

Lorsqu’un chat souffre, il peut avoir moins d’énergie que d’habitude. Une léthargie accrue peut signifier de nombreux problèmes médicaux chez les chats, il vaut donc toujours la peine de parler à votre vétérinaire si vous le remarquez.

Lisez aussi : Pourquoi les chats dorment-ils la tête haute ?

2. Appétit réduit

Bien que certains chats soient naturellement difficiles à manger, vous savez ce qui est normal pour votre chat en ce qui concerne l’appétit. Tout changement dans la faim ou la soif de votre chat peut indiquer un problème. La douleur peut entraîner une perte d’appétit. Cependant, de nombreux propriétaires d’animaux de compagnie sont surpris de constater que les chats continuent souvent à bien manger, même avec des maladies graves et douloureuses des dents et des gencives.

De plus, saviez-vous que si un chat arrête complètement de manger sa nourriture, il peut tomber gravement malade en quelques jours seulement ? Cela est dû à leur métabolisme protéique unique, qui peut endommager le foie. Les problèmes de foie peuvent être mortels s’ils ne sont pas traités. Si vous remarquez que votre chat ne mange plus, parlez-en immédiatement à votre vétérinaire.

Lisez aussi : Mon chat a mangé un os de poulet : dois-je m’inquiéter ?

3. Agression

Certains chats deviennent plus grincheux, peuvent écraser ou même faire preuve d’une agressivité pure et simple, comme frapper, siffler ou même essayer de mordre ou de griffer lorsqu’ils ont mal. Cela peut être perceptible lorsque vous caressez votre chat autour de zones de douleur aiguë, qu’il s’agisse d’un membre, de la colonne vertébrale ou des côtes.

Lisez aussi: Comment faire face à l’agression alimentaire chez les chats

4. Modifications de l’expression faciale ou de la posture

Si un chat souffre, vous remarquerez peut-être des changements dans son expression faciale. Certains chats semblent grimacer et peuvent avoir les oreilles aplaties. Bien qu’il faille une certaine formation pour reconnaître les changements subtils dans l’expression faciale d’un chat, l’évaluation des traits du visage a été scientifiquement validée comme un moyen de surveiller la douleur chez les chats grâce à l’« échelle de grimace féline ».

Lisez aussi: Pourquoi les queues de chat tremblent-elles ou tremblent-elles?

5. Changements dans la routine quotidienne

La plupart des chats sont des créatures d’habitude (même si cette routine passe du canapé au bol de nourriture et vice-versa !). Si vous avez remarqué que votre chat ne vaque plus à ses occupations quotidiennes, comme d’habitude, cela peut signifier qu’il ne se sent pas bien ou qu’il a mal. Les signes courants sont la réticence à utiliser les escaliers ou à sauter vers les lieux de couchage habituels.

A lire aussi : Les chats ont-ils le sens du temps ?

6. Se cacher ou réduire l’interaction sociale

Si vous avez remarqué que votre chat se cache plus que d’habitude, qu’il n’interagit plus normalement ou qu’il n’est plus intéressé par ses jeux ou ses câlins habituels, cela peut signaler que quelque chose ne va pas.

Lisez aussi : Les chats pleurent-ils des larmes lorsqu’ils sont tristes ou qu’ils ont mal ?

7. Augmentation de la vocalisation

Contrairement aux chiens, les chats gémissent ou gémissent rarement lorsqu’ils ont mal. Cependant, certains chats peuvent miauler davantage ou même ronronner lorsqu’ils ressentent de la douleur ou de l’inconfort.

Lisez aussi: 7 vocalisations communes de chat et ce qu’elles signifient

8. Toilettage réduit

Certains chats, lorsqu’ils souffrent, réduiront la quantité de toilettage qu’ils font. Cela peut signifier que la fourrure de votre chat devient terne, poussiéreuse ou négligée. Les chatons à poils longs peuvent même développer une fourrure emmêlée.

Lisez aussi : Comment réduire la perte de poils de chat en 9 étapes simples

9. Habitudes de sommeil modifiées

Lorsqu’ils se sentent mal ou qu’ils ont mal, certains chats vont augmenter leur sommeil. Si vous avez remarqué que votre chat dort plus que d’habitude, cela peut être un signe que quelque chose ne va pas.

10. Changements dans les habitudes de toilette

Certains chats diminuent leurs habitudes de caca s’ils ont mal. Cela peut conduire à la constipation. D’autres pourraient avoir du mal à accéder à leurs bacs à litière, surtout si les côtés sont hauts, ce qui entraîne des accidents dans la maison. Les infections urinaires peuvent aussi être douloureuses. Votre chat pourrait uriner plus fréquemment ou son urine pourrait avoir une odeur désagréable.

Cependant, dans les premiers stades d’une affection douloureuse ou d’un processus pathologique, de nombreux chats continuent d’agir normalement. Cela peut signifier que les chats sont déjà assez mal au moment où les propriétaires d’animaux remarquent un problème. C’est souvent un choc lorsque les propriétaires viennent à la clinique et apprennent que leur chat a une maladie assez grave.

De nombreux propriétaires de chats craignent d’avoir raté quelque chose. Cependant, rassurez-vous, il n’est pas toujours possible de remarquer qu’il y a quelque chose qui ne va pas jusqu’à ce que votre chat ne soit plus capable de le cacher.

Lisez aussi : Pourquoi mon chat me protège-t-il quand je vais aux toilettes ?

Pourquoi les chats ne montrent-ils pas toujours des signes de douleur ?

Nous considérons souvent les Pet Yolome des prédateurs, plus proches de leurs grands félins, mais saviez-vous que les chats domestiques sont à la fois des prédateurs et des proies ? Montrer des signes de douleur démontre une faiblesse dans le règne animal et rend un chat plus vulnérable aux attaques. En tant que tels, les chats sont câblés pour cacher les signes de douleur ou d’inconfort. Cela signifie que souvent, votre chat peut être très malade lorsque vous remarquez que quelque chose ne va pas.

Lisez aussi : 12 signes d’avertissement indiquant que votre chat souffre et demande de l’aide

Comment puis-je aider si mon chat souffre ?

Si vous pensez que votre chat souffre, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire local. Votre vétérinaire peut obtenir un historique complet et un examen physique pour aider à déterminer le problème. À partir de là, votre vétérinaire pourrait vous conseiller d’essayer certains traitements ou recommander des tests supplémentaires.

Lisez aussi : Que pouvez-vous donner à un chat contre la douleur ? 6 options recommandées par les vétérinaires

Quel traitement est disponible pour les chats qui souffrent ?

Les options de traitement disponibles pour votre chat dépendent de la cause de sa douleur. S’ils ont un problème médical interne tel qu’une maladie du foie ou des reins, votre vétérinaire recommandera une combinaison de gestion de la douleur et de thérapie spécifique.

S’ils ont un problème musculo-squelettique, comme l’arthrite, votre vétérinaire vous conseillera sur les analgésiques et les anti-inflammatoires disponibles. N’oubliez pas que les analgésiques humains ne sont jamais sûrs à donner à votre chat à la maison. Par exemple, l’acétaminophène ou l’ibuprofène peuvent être très toxiques.

Lisez aussi: Empoisonnement au Tylenol chez les chats

Existe-t-il des options naturelles de soulagement de la douleur pour les chats ?

Malgré de nombreux produits commercialisés comme analgésiques naturels chez les animaux, très peu ont des preuves scientifiques à l’appui et, par conséquent, sont souvent un gaspillage d’argent. La recherche suggère que l’extrait de moule à lèvres vertes peut être bénéfique dans les maladies articulaires précoces. Ils ne sont pas suffisants dans les maladies avancées, ni utiles dans les affections douloureuses qui ne sont pas associées à l’articulation.

Puis-je aider mon chat douloureux sans aller chez le vétérinaire ?

Si vous soupçonnez que votre chat souffre, il est toujours conseillé de consulter votre fournisseur de soins vétérinaires pour obtenir des conseils. La raison en est double. Tout d’abord, les chats cachent les signes de douleur jusqu’à ce que les choses soient assez graves. Souvent, si vous remarquez un problème, il est trop tard pour adopter une approche attentiste.

La deuxième raison est qu’il n’y a pas de médicaments en vente libre sûrs que vous pouvez donner à votre chat pour gérer sa douleur. surtout, l’acétaminophène (Tylenol) est hautement toxique pour les chats.

De même, il n’existe aucun remède à base de plantes cliniquement prouvé pour les chats. Votre chat, malheureusement, souffrira en retardant le traitement, ce que nous savons qu’aucun parent d’animal de compagnie ne voudrait jamais.

Si vous êtes dans une situation de difficultés financières qui rend la recherche de soins vétérinaires prohibitive, contactez toujours votre vétérinaire local. Ils pourront vous orienter vers des organismes caritatifs ou des fonds caritatifs pour aider à soutenir les soins aux animaux en période de difficultés financières.

Lisez aussi : Pourquoi les chats sont-ils si flexibles ? Un vétérinaire explique

Dernières pensées

Les chats sont naturellement programmés pour cacher la douleur, ce qui signifie que nous ne remarquons pas grand-chose qui ne va pas dans les premiers stades d’un problème. Lorsque les chats montrent des signes de douleur, ils peuvent souvent être subtils et faciles à manquer. Si vous remarquez que quelque chose ne va pas avec votre chat ou si vous craignez qu’il souffre, il est toujours conseillé d’en parler à votre vétérinaire. Ils travailleront avec vous pour créer un plan de traitement sur mesure pour répondre aux besoins de votre animal et le ramener à lui-même dès que possible.

Symptômes associés :

  • Léthargie chez les chats : causes, signes, symptômes et traitement
  • Anorexie chez les chats : causes, symptômes et traitement
  • Lipidose hépatique chez les chats : symptômes, diagnostic et traitement

Questions fréquemment posées

Mon chat est-il malade ou souffre-t-il ?

Si vous avez remarqué des changements dans le comportement ou l’appétit de votre chat à la maison, cela pourrait indiquer un problème. Les chats font de leur mieux pour cacher les signes qu’ils sont malades, de sorte que les symptômes peuvent ne pas être évidents pour leurs propriétaires. Si vous craignez que quelque chose ne va pas avec votre chat, demandez conseil à votre vétérinaire.

Les chats ronronnent-ils lorsqu’ils ont mal ?

Contrairement à la croyance populaire, les chats ne se contentent pas de ronronner lorsqu’ils sont satisfaits. Certains chats ronronnent lorsqu’ils sont stressés, anxieux ou même qu’ils souffrent. Tenez compte de l’ensemble du langage corporel de votre chat lorsqu’il ronronne. Cela peut vous donner un indice quant à savoir s’il s’agit d’un ronronnement heureux ou si quelque chose ne va pas. Si vous êtes inquiet pour votre chat, parlez-en à votre vétérinaire.

Comment puis-je aider mon chat malade sans aller chez le vétérinaire ?

Avec la crise actuelle du coût de la vie, il peut être tentant d’essayer de faire soigner un animal malade à la maison pour éviter d’avoir à payer une visite chez le vétérinaire, parfois coûteuse. Cependant, si vous craignez que votre chat soit malade ou qu’il souffre, il n’est jamais conseillé de retarder la recherche d’un traitement. En effet, cela peut aggraver le pronostic de votre animal.

Si l’argent est un souci, contactez toujours votre fournisseur de soins vétérinaires. Ils peuvent vous conseiller sur les fonds discrétionnaires, les organismes caritatifs ou les plans de paiement disponibles pour garantir que votre animal reçoive le traitement dont il a besoin.

Afficher les sources

En ligneCorbee, R. (2022). L’efficacité d’un complément nutritionnel contenant du muscle à lèvres vertes, de la curcumine et de l’extrait de feuille de cassis chez les chiens et les chats souffrant d’arthrose. Médecine et sciences vétérinaires. 8(3). EST CE QUE JE

Continuer la lecture:  Marcher Avec Votre Chat : C'est Possible ! - Pet Yolo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *