Pourquoi My Cory Catfish flotte-t-il ?

cory catfish floating

Les corydoras sont généralement des poissons robustes et résilients, mais ils peuvent aussi avoir des problèmes de santé dans certaines circonstances. Plusieurs signes indiquent que votre poisson souffre de problèmes de santé.

La plupart d’entre eux sont liés au comportement du poisson, car le poisson-chat peut éprouver un manque d’appétit, de l’irritabilité, de la léthargie, un comportement caché, etc.

Mais, parfois, les poissons malades peuvent également présenter des problèmes de nage ou de flottabilité erratiques, les rendant incapables de maintenir leur position corporelle.

Il n’est pas normal que votre poisson-chat flotte à la surface de l’eau ou même dans la zone médiane. Alors, pourquoi cela se produit-il?

Pourquoi Cory Catfish flotte-t-il?

La cause la plus fréquente est le trouble de la vessie natatoire. La vessie natatoire est un organe qui aspire et élimine l’air, selon les intentions du poisson.

S’il se remplit d’air, le poisson remonte à la surface de l’eau, s’il se vide, le poisson coule.

Le trouble de la vessie natatoire n’est pas une condition en soi, mais plutôt un ensemble de symptômes, souvent avec plusieurs déclencheurs.

Essentiellement, nous parlons d’infection, de traumatisme physique ou d’autres facteurs biologiques, mécaniques ou environnementaux qui affectent le fonctionnement normal de la vessie.

Cela rend le poisson incapable de couler, de flotter ou de maintenir la position de son corps lorsqu’il nage. Alors, regardons les déclencheurs les plus courants à garder à l’esprit.

Qu’est-ce qui cause le trouble de la vessie natatoire chez les corydoras ?

Considérer ce qui suit:

Mauvaise qualité de l’eau

Les corydoras ont besoin d’eaux propres et stables avec des paramètres équilibrés. Alors que les poissons-chats sont généralement résilients et peuvent s’adapter à des conditions de vie sous-optimales, ils finiront par rencontrer des problèmes de santé.

C’est parce qu’il y a une différence entre de mauvaises conditions d’eau dans la nature et la captivité.

L’aquarium est un système fermé qui ne permet pas la libre circulation des produits chimiques présents dans les écosystèmes naturels et ouverts.

Continuer la lecture:  5 meilleurs substrats d’aquarium plantés d’eau douce

Ainsi, l’ammoniac et les nitrites accumulés en raison de la décomposition de la matière organique dans l’eau n’ont nulle part où aller. Le système de filtration diluera certains des produits chimiques, mais la majorité d’entre eux resteront dans l’eau.

Vous devez effectuer un entretien régulier du réservoir pour les supprimer et stabiliser l’écosystème.

L’ammoniac est un poison pour le poisson-chat et les poissons en général et est responsable de divers problèmes de santé, notamment la maladie de la vessie natatoire, l’empoisonnement à l’ammoniac et le choc ammoniac.

Les eaux sales contribuent également à un risque plus élevé d’infections bactériennes et parasitaires, qui sont des déclencheurs courants de la maladie de la vessie natatoire.

Infection

Les infections sont courantes chez les Corydoras en raison de la peau et de la bouche sensibles du poisson-chat. Ces poissons ont des tissus mous et n’ont pas les écailles protectrices qui protègent les autres poissons des conditions environnementales difficiles.

C’est pourquoi il est toujours essentiel d’héberger votre poisson-chat dans un cadre personnalisé avec un substrat doux et sablonneux et des décorations sûres. Des roches rugueuses et tranchantes et même de petits cailloux répartis sur le substrat peuvent provoquer de petites coupures ou écorchures dans la peau du poisson.

Ceux-ci peuvent infecter rapidement, permettant aux bactéries d’atteindre les organes du poisson et de déclencher la maladie de la vessie natatoire.

Le risque d’infection est encore plus élevé dans les eaux sales, ce qui nous amène au point précédent.

Suralimentation

La suralimentation est intéressante car elle est très répandue chez les éleveurs de poisson-chat. Les plus inexpérimentés, du moins.

De manière générale, le poisson-chat tire une grande partie de sa nourriture de son environnement. Ainsi, ils n’ont pas besoin d’autant de nourriture que les autres poissons, surtout lorsqu’ils sont hébergés dans une configuration communautaire avec de nombreuses autres espèces de poissons produisant beaucoup de résidus alimentaires.

Votre poisson-chat typique n’aura pas besoin de plus de 2 repas par jour, avec un temps de repas moyen de 2 à 3 minutes par repas. Le problème est que la plupart des poissons-chats vont facilement trop manger si on leur en donne l’occasion.

Trop manger peut provoquer des ballonnements d’estomac et de la constipation, mais peut également entraîner une maladie de la vessie natatoire.

Continuer la lecture:  Pouvez-vous garder votre aquarium à l'extérieur ?

Cela se produit en raison de l’estomac surdimensionné pressant contre la vessie et causant des problèmes de flottabilité en conséquence.

Basse température de l’eau

Peu de gens savent que la basse température de l’eau est souvent responsable de la maladie de la vessie natatoire.

La raison en est la propre réaction biologique du poisson aux températures plus basses. En d’autres termes, les taux métaboliques des poissons fluctuent en fonction de la température de l’eau. Des températures plus élevées accélèrent le métabolisme du poisson-chat, tandis que des températures plus basses le ralentissent.

Ce ne serait pas un problème si le poisson-chat vivant dans des températures d’eau inhabituellement basses ne connaîtrait pas également une digestion plus lente.

Ne pas se rendre compte de ce changement et nourrir votre poisson-chat avec la même quantité de nourriture qu’avant est un moyen infaillible de causer des problèmes digestifs. Surtout la constipation.

Vous savez déjà où cela mène. L’estomac va gonfler et appuyer contre la vessie natatoire, provoquant des problèmes de flottabilité et même la mort.

Problème génétique

Certains poissons-chats naissent même avec des problèmes génétiques qui influencent le fonctionnement de leur vessie natatoire. Il s’agit d’une maladie plutôt rare qui peut survenir chez la plupart des espèces de poissons et qui est plus visible à un âge précoce.

C’est pourquoi vous devez toujours sélectionner vos poissons avec soin pour vous assurer d’obtenir un spécimen sain.

Malheureusement, ces problèmes génétiques n’ont pas de solution fiable.

Comment traiter le trouble de la vessie natatoire chez les corydoras ?

Vous devez d’abord diagnostiquer le problème pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie. Les poissons affectés présenteront des symptômes tels qu’un ventre gonflé, une perte d’appétit, une colonne vertébrale incurvée et des problèmes de flottabilité.

Certains poissons flotteront, tandis que d’autres auront du mal à flotter, car ils continuent de couler. Ils peuvent même avoir des difficultés à rester debout et à maintenir leur position pendant la nage.

Une fois que vous avez diagnostiqué la maladie avec succès, envisagez les traitements potentiels suivants :

  • Jeûne – Il s’agit de la première ligne d’attaque, étant donné que la maladie de la vessie natatoire est le plus souvent le résultat d’une suralimentation, de mauvaises conditions d’eau ou de constipation. Tous ces problèmes sont souvent responsables d’un abdomen gonflé appuyant contre la vessie natatoire. Forcez votre poisson à jeûner pour permettre au système digestif de transmettre la nourriture. Votre poisson-chat ira très bien sans nourriture pendant 48 à 72 heures.
  • Ajuster la température de l’eau – Assurez-vous que la température de l’eau est dans les bons paramètres. Pour Corydoras, c’est entre 74 et 80 F.
  • Pois bouillis – Les pois contiennent de nombreuses fibres qui sont excellentes pour la digestion. Faites bouillir des pois, laissez-les refroidir, épluchez-les et écrasez-les pour faciliter leur ingestion. Vous pouvez nourrir vos pois bouillis Corydoras pendant quelques jours pour voir si leur état s’améliore.
  • Médicaments – Les antibiotiques sont également nécessaires si votre poisson-chat cory montre des signes d’infection. Le type et la quantité d’antibiotiques à utiliser dépendent du type et de la gravité de l’infection. Je recommande de parler à un professionnel si vous ne pouvez pas obtenir les bonnes doses.
Continuer la lecture:  10 Bala Shark Tank Mates – Liste des espèces compatibles

Vous pouvez également ajouter une pincée de sel à l’eau du réservoir et utiliser un conditionneur pour un plus de protection et un meilleur soutien à la guérison.

Le conditionneur réduira également le stress du poisson, facilitant ainsi sa récupération.

Comment prévenir les troubles de la vessie natatoire chez Corys ?

J’ai plusieurs astuces dans ce sens :

  • Nettoyez régulièrement l’environnement de votre poisson-chat pour prévenir les infections et les problèmes respiratoires et digestifs
  • Maintenez la température de l’eau dans la plage idéale; certaines fluctuations sont acceptables mais seulement minimes et de préférence rares. Investissez dans un radiateur pour un meilleur contrôle
  • Évitez de donner de la nourriture sèche à votre poisson-chat; Faites toujours tremper soigneusement les flocons et les granulés avant de les donner à votre poisson-chat. Aussi, écrasez les gros morceaux pour faciliter la consommation
  • Ne donnez à vos Corydoras que de petits repas, suffisamment pour qu’ils les consomment en 2-3 minutes maximum

Plus important encore, procurez-vous judicieusement vos Corydoras. Éloignez-vous des poissonneries commerciales si vous voulez réduire le risque de contracter des poissons malades ou dont le système immunitaire est affaibli.

Conclusion

Les corydoras ne devraient pas rencontrer de problèmes de santé fréquents, surtout si vous leur fournissez un habitat propre, sain et stable.

Mais s’ils le font, vous savez maintenant quoi faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *