Le poisson-chat Cory a des branchies rouges – Raisons et solutions

cory catfish red gills

Si vous savez quelque chose sur les Corydoras, vous savez que ce sont généralement des poissons robustes et adaptables qui n’ont pas besoin de beaucoup de soins et d’entretien.

Ainsi, il est toujours énervant de découvrir les branchies rouges de votre poisson-chat car c’est presque toujours un signe de problèmes de santé.

Étant donné que certains de ces problèmes de santé sont généralement mortels, vous avez besoin d’un plan d’action immédiat pour diagnostiquer et traiter la maladie.

Alors, commençons par le début !

5 raisons pour lesquelles le poisson-chat Cory a des branchies rouges

Voici les 5 raisons pour lesquelles les Corydoras présentent des branchies rouges, alors commençons par la pire :

1. Empoisonnement à l’ammoniac

C’est une condition avec un potentiel de mort extrême. L’empoisonnement à l’ammoniac est un trouble grave qui survient lorsque le poisson entre en contact avec l’ammoniac présent dans l’environnement.

Les symptômes seront légers au début mais progresseront rapidement, selon le niveau d’ammoniac et la sensibilité spécifique du poisson.

Les principaux symptômes de la toxicité de l’ammoniac comprennent des branchies rouges, des couleurs corporelles plus ternes, une production accrue de mucus, une respiration accélérée, des signes d’étouffement, etc.

Dans de nombreux cas, le poisson présentera également une nage erratique, un manque d’appétit, une léthargie et un état de type comateux avant la mort.

causes

L’ammoniac est le résultat naturel de la décomposition de la matière organique dans l’eau. Cette matière sert de nourriture à divers micro-organismes, qui l’utilisent comme nourriture et produisent en retour de l’ammoniac.

Les bactéries dénitrifiantes consomment régulièrement de l’ammoniac, mais elles peuvent ne pas suffire dans tous les scénarios.

Une combinaison de filtration artificielle et d’entretien régulier du réservoir est nécessaire pour éviter l’accumulation d’ammoniac dans l’eau.

Traitements possibles

Si votre poisson montre des signes de toxicité à l’ammoniac, considérez ce qui suit :

  • Mettre le poisson en quarantaine – C’est la meilleure chose à faire, car retirer le poisson de l’environnement toxique est la clé de sa survie. Cela signifie avoir un réservoir d’hôpital prêt, de préférence avec des paramètres similaires à ceux de l’aquarium principal. S’il n’y en a pas, préparez un récipient dans ce sens. Si ce n’est pas une option, considérez les options suivantes.
  • Changements d’eau – Vous devez effectuer au moins un changement d’eau par jour (25 à 50 % du volume total) pour diluer rapidement l’ammoniac. Assurez-vous d’utiliser de l’eau déchlorée et vérifiez la température et la teneur en éléments nutritifs de l’eau. L’eau doit avoir des caractéristiques similaires à l’eau du réservoir, moins l’ammoniac, bien sûr.
  • Assurez une filtration chimique optimale – Si vous n’avez pas déjà de filtration chimique dans votre réservoir Corydoras, c’est le moment de l’obtenir. Vous pouvez utiliser de la zéolite pour votre réservoir d’eau douce afin de piéger les produits chimiques nocifs, l’ammoniac étant l’un d’entre eux. Pour mémoire, je recommande d’investir dans un filtre chimique pour éviter ce problème à l’avenir.
  • Ajoutez du sel – Vous avez besoin de 1 à 2 grammes de sel par litre d’eau pour aider les reins du poisson.
  • Antibiotiques – Les antibiotiques n’ont aucun effet sur l’ammoniac, mais ils aident à traiter toutes les infections secondaires qui sont courantes avec l’empoisonnement à l’ammoniac. Ceux-ci accéléreront la récupération du poisson.
  • Arrêtez l’alimentation – Votre poisson-chat ira bien sans nourriture pendant 24 à 48 heures. L’objectif est d’arrêter l’alimentation pendant un certain temps pour minimiser la quantité de matière organique productrice d’ammoniaque. Le manque de nourriture fera également moins caca pour le poisson pour le même effet. Si vos poissons ont toujours un bon appétit, vous pouvez les nourrir, mais faites de votre mieux pour éviter les restes de nourriture en cours de route.
  • Amélioration de l’oxygénation de l’eau – C’est un must, étant donné que l’empoisonnement à l’ammoniac provoque des difficultés respiratoires chez les poissons. Les pierres à air peuvent prévenir ce problème en améliorant les niveaux d’oxygène, permettant aux poissons de mieux respirer.
Continuer la lecture:  Les poissons Betta peuvent-ils manger des insectes et des vers ?

À l’avenir, vous pouvez essayer de réduire le nombre de poissons dans l’aquarium et adopter une routine d’entretien stricte pour éviter l’accumulation dangereuse d’ammoniac.

De plus, si vous avez un substrat sableux, remuez et aspirez le substrat de temps en temps pour éviter la formation de poches anaérobies.

2. Manque de nutrition

Les corydoras sont souvent victimes de malnutrition, notamment en raison d’aquariophiles inexpérimentés qui interprètent mal les capacités du poisson.

Les corydoras sont considérés comme des poissons nettoyeurs, donc les gens supposent qu’ils peuvent survivre avec des restes de nourriture, qu’ils récupéreront du substrat. C’est faux.

Les corydoras nécessitent également une alimentation équilibrée avec au moins 2 repas par jour. Ils ont besoin de repas omnivores avec plus de protéines animales et diverses quantités de légumes, selon leurs goûts.

Vous devez fournir à vos Corydoras suffisamment de nourriture pour qu’ils puissent les consommer en 3 minutes ou moins.

Le poisson-chat mal nourri peut présenter des signes de carence en nutriments, les branchies rouges étant l’un d’entre eux.

3. Vers des branchies

Les douves branchiales sont des vers plats parasites qui commencent leur cycle de vie dans le système intestinal du poisson. Les larves qui en résultent se fixent aux branchies du poisson et commencent à se nourrir du sang du poisson.

Continuer la lecture:  Les poissons Betta ont-ils des dents ?

Cela fait que les branchies sont inondées de sang, ce qui est responsable de la rougeur caractéristique de la région. Vous devriez pouvoir observer les larves à l’œil nu lors d’une inspection minutieuse.

causes

Le parasite peut simplement entrer dans l’eau par des moyens tiers comme des plantes ou des poissons infectés. Il ne faudra pas longtemps pour que l’organisme se déplace vers des hôtes plus sains et infecte tous les poissons de l’aquarium.

Un traitement immédiat est nécessaire pour éliminer l’agent pathogène. Les mauvaises conditions d’eau et la mauvaise nourriture sont également quelques-unes des causes potentielles.

Traitements possibles

Le traitement doit comporter 3 phases :

  • Quarantaine – Nous avons déjà discuté de l’importance de la quarantaine, le principal avantage étant l’isolement de l’échantillon malade. Cela contiendra la propagation du parasite et permettra un meilleur contrôle pendant le traitement.
  • Parlez à un vétérinaire – Les douves branchiales sont difficiles à combattre, surtout aux stades avancés. Je recommande de parler à un vétérinaire pour déterminer la meilleure ligne d’attaque. Vous voulez éliminer le parasite sans causer trop d’inconfort à vos poissons.
  • Sel et médicaments – Un peu de sel ajouté à l’environnement peut affecter le parasite, mais ce n’est pas une méthode infaillible. Des médicaments comme le fenbendazole, le praziquantel ou le chlorhydrate de lévamisole peuvent être particulièrement efficaces dans ce sens, mais soyez prudent. Ces médicaments peuvent être des remèdes ou des poisons, selon la dose. Discutez toujours du problème avec votre vétérinaire avant d’utiliser quoi que ce soit.

4. Des amis agressifs

C’est un autre problème intéressant que de nombreux aquariophiles ont tendance à négliger. Les corydoras sont des poissons paisibles et timides qui n’aiment pas se bagarrer avec d’autres coéquipiers.

Ils préfèrent toujours fuir et se cacher lorsqu’ils sont attaqués, intimidés ou poussés par des poissons trop curieux.

Le problème survient lorsque vous négligez complètement le poisson-chat, ce qui est facile à faire en raison du profil bas du poisson.

Le poisson-chat n’est pas équipé pour gérer les attaques et l’intimidation de ses coéquipiers, il peut donc facilement subir des dégâts, en particulier dans les zones non protégées par ses plaques. Les branchies sont la cible évidente dans ce sens.

Le poisson-chat peut également tenter de fuir la zone d’attaque à la hâte et se cacher parmi les rochers, au cours desquels il peut subir des dommages cutanés accidentels.

Vous devez toujours éviter les compagnons de réservoir agressifs, grands ou trop curieux qui peuvent déranger le poisson-chat et envahir son espace trop souvent.

Continuer la lecture:  Maladies, parasites, symptômes et remèdes des poissons Oscar

Comment prévenir les branchies rouges sur le poisson-chat Cory?

Il va sans dire que la prévention reste préférable au traitement du problème une fois qu’il est installé.

Voici quelques bonnes techniques de prévention à considérer dans ce sens :

  • Prévenir et contrôler l’accumulation d’ammoniac – L’ammoniac est le résultat naturel de la décomposition de la matière organique, mais peut également se former à la suite de poches de sable anaérobies. Ce dernier est beaucoup plus répandu dans les aquariums avec des substrats de sable épais. Pour éviter l’accumulation d’ammoniac, remuez et aspirez régulièrement le substrat, changez régulièrement l’eau et nettoyez le réservoir des résidus alimentaires et des matières organiques mortes aussi souvent que possible. Ayez également un kit de test à proximité pour vérifier occasionnellement les paramètres de l’eau.
  • Assurez-vous d’avoir une bonne alimentation – Le poisson-chat Cory a besoin d’un plan de repas sain et équilibré qui mélangerait des protéines animales avec des légumes occasionnels pour un plus de minéraux et de vitamines. Bien sûr, les Corydoras obtiennent une grande partie de leur subsistance via la récupération, mais cela ne suffit pas pour satisfaire leurs besoins nutritionnels. Heureusement, cette espèce n’est pas prétentieuse, et elle mange n’importe quoi ; avec la mention que la nourriture vivante prévaut.
  • Maintenir une eau de haute qualité – L’objectif est de prévenir les infections et les parasites. L’eau du réservoir peut se salir rapidement, transformant tout l’environnement aquatique en une bombe à retardement. Un calendrier de maintenance stable devrait prévenir tout problème à long terme. De plus, mettez toujours les nouveaux poissons en quarantaine et stérilisez toutes les plantes vivantes, les roches ou les décorations que vous prévoyez d’ajouter au réservoir. Ceux-ci servent souvent de moyen de transport pour les parasites, les vers et les escargots qui peuvent infecter l’aquarium.
  • Trouvez des coéquipiers compatibles – Les Corydoras sont pacifiques et timides, donc leurs coéquipiers devraient suivre la même formule. N’associez votre poisson-chat qu’à des poissons tout aussi paisibles et amicaux et aquascapez judicieusement l’habitat du poisson. Ajoutez plus de plantes vivantes, de structures rocheuses et de divers autres éléments décoratifs que le poisson-chat peut utiliser comme cachettes et espaces sûrs.

Conclusion

Bien qu’ils soient robustes et résistants, les Corydoras sont également vulnérables aux mauvaises conditions d’eau.

Des eaux sales et mal oxygénées provoqueront chez le poisson une sensation d’inconfort et de stress, ce qui affaiblira son système immunitaire en cours de route. Cela ouvre la porte à une myriade de problèmes.

Vous pouvez facilement résoudre tous ces problèmes en adoptant un programme d’entretien strict, en nourrissant correctement votre poisson-chat et en vous en tenant à une routine de soins personnalisée au fil des ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *